Idrissi opte pour le Maroc au détriment des Pays-Bas

Le choix du coeur

A partir de leurs prochains matches, les Lions de l’Atlas pourront compter sur la présence d’Oussama Idrissi, qui vient d’opter pour les couleurs nationales au détriment des Pays-Bas.

Vaut mieux des problèmes de riches que des problèmes de pauvres. C’est cela du moins, visiblement, le crédo de Hervé Renard, dont le moins que l’on puisse dire est qu’il est content de récupérer Oussama Idrissi d’entre les mailles de la sélection néerlandaise, bien que le secteur offensif des Lions de l’Atlas soit déjà richement pourvu. En effet, après plusieurs mois d’hésitations, l’ailier gauche de l’AZ Alkmaar a finalement opté pour le Maroc en lieu et place des Oranjes, dont il avait jusque-là étrenné la tunique dans les catégories inférieures.

Natif de Berg-op-Zoom, une ville du Sud des Pays-Bas, à la lisière de la Belgique, Idrissi est originaire du Royaume, et plus précisément de Tétouan, par ses parents. C’est par un court texte partagé sur son compte Instagram qu’il a annoncé, ce mardi 26 février 2019, son changement d’équipe, en se disant «extrêmement fier et honoré de pouvoir jouer pour l'équipe du Maroc dans un proche avenir». «Un merci spécial à l'entraîneur national Hervé Renard et au président Fouzi Lekjaa, qui ont rendu tout cela possible,» a-t-il ajouté, preuve que le technicien français et le pa- tron de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) ont beaucoup travaillé ces derniers mois pour l’attirer dans le giron de la sélection.

Mais il faut dire que celle-ci a beaucoup à y gagner, tant Idrissi fait étalage de sa classe et de son talent sur les terrains de l’Eredivisie depuis ses débuts professionnels en décembre 2015. Avant de s’illustrer avec l’AZ Alkmaar, où il a acquis le statut de véritable star du championnat néerlandais, le futur international marocain avait d’abord évolué dans les rangs du FC Groningue, où en trois ans il avait réussi à faire soixante-quatre apparitions et à marquer treize buts. Auteur, déjà, de grosses performances, il est transféré, en janvier 2018, dans son actuelle équipe, en échange d’un chèque de deux millions d’euros.

Au service de l’équipe
Rapidement, le retour sur investissement s’avère positif: Idrissi devient une des attractions des Fromagers, surnom de l’AZ -la ville d’Alkmaar est célèbre pour son marché de fromage. Statistiquement parlant, le joueur est, cette saison 2018/2019, le meilleur dribbleur du championnat -99 dribbles réussis. Régulièrement buteur -13 réalisations depuis août-, sa principale qualité demeure toutefois d’être au service de son équipe, puisqu’il est également l’auteur de six passes décisives.

Certains critiquent son tempérament, dans la mesure où il ferait preuve de beaucoup de fougue sur les prés. D’ailleurs à Groningue, il avait eu maille à partir avec son coéquipier marocain Mimoun Mahi, ce qui lui avait valu d’être rétrogradé en espoirs.

Sur Twitter, Renard a tenu à féliciter Idrissi sur son choix. Selon lui, «ses qualités techniques et son professionnalisme seront un atout supplémentaire». Le public marocain pourra en juger lors de la prochaine rencontre des Lions le 23 mars face au Malawi, pour la dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN).


Laisser un commentaire