Moha Lyoussi présente sa démission du Bureau politique du Mouvement populaire

Séisme dans la maison harakie

C’est un véritable coup de tonnerre dans la maison harakie. Moha Lyoussi, membre du bureau politique du Mouvement populaire et l’un de ses dirigeants historiques du parti a présenté sa démission de la direction du parti. L’information ébruitée dimanche 10 mars a été confirmée par M. Lyoussi lui même. Il faut bien le dire d’emblée, Moha Lyoussi n’est pas un cadre du parti comme il peut y en avoir. Il est le fils de Lahcen Lyoussi, l’un des fondateurs du parti en 1958. Moha Lyoussi, né Sefrou, en 1932, a tout naturellement été de tous les combats menés par le parti durant les soixante d’existence de cette formation.

C’est que Moha Lyoussi a été dès sa prime jeunesse imprégné des idéaux de liberté, inculqués par son père qui allait être ministre de l’Intérieur dans le premier gouvernement du Maroc indépendant.

Préfet maritime du port de Casablanca,  dans les années 1960, Moha Lyoussi a  été l’un des animateurs de la mouvance  populaire et député durant deux  législatives, 1984-92 et 1993-97. Sans  cloîtrer son activité dans un berbérisme  exclusif; dont il s’est, d’ailleurs, toujours  défendu, M. Lyoussi a élargi son champ  d’action à toutes les problématiques de  l’actualité nationale et internationale. Pour  ce faire, il s’est doté d’un outil de travail, au  nom du père: «Le Centre Lahcen Lyoussi  pour les études et les recherches».  Un centre ouvert à tous les courants de  pensées qui a été inauguré en novembre  1998.

Les harakis qualifient Moha Lyoussi comme l’un des sages du mouvement. Lui qui a été un véritable chantre de l’unité de la mouvance harakie. C’est chez lui ou à son initiative que les divers protagonistes du mouvement se retrouvaient pour régler leurs problèmes t partir sur des bases unitaires.

Sa démission du bureau politique du Mouvement populaire aura certainement des répercussions néfastes sur la vie du parti.

N. J.


Laisser un commentaire