L'ancien PM et des ministres algériens devant la justice dans des affaires de corruption

L'ancien Premier ministre algérien, Ahmed Ouyahia, des ministres et d’autres Hauts responsables ont été entendus, dimanche, par un juge d'instruction du tribunal d'Alger dans des affaires portant sur "l'octroi de privilèges" au patron d'une usine de montage de voitures, rapportent la télévision nationale et des médias algériens.

Aucune information n'a filtré du palais de justice d'Alger sur les motifs de la comparution de Ahmed Ouyahia pour savoir si c'est en tant que mis en cause ou témoin.

Il avait été entendu, le 30 avril dernier, dans des dossiers "de dilapidation de fonds publics et d'avantages indus", toujours selon la même source.

Plusieurs richissimes hommes d'affaires, dont la plupart sont soupçonnés d'avoir obtenu des marchés publics grâce à leurs liens avec de hauts responsables algériens, ont été placés en détention provisoire depuis la démission le 2 avril de l’ancien Président Abdelaziz Bouteflika.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case