Au moins 35 djihadistes tués lors des frappes aériennes

Les raids des F 16 de l'armée de l'air turque, vendredi à l'aube, contre des positions du groupe extrémiste de l'Etat islamique (EI) ont fait 35 tués dans les rangs des djihadistes, selon la presse locale.

Les frappes des chasseurs turcs ont visé par des missiles guidés deux quartiers généraux et un point de ralliement des djihadistes à Havar en territoire syrien proche de la ville turque de Kilis, selon les services du Premier ministre.

Trois F-16 avions de combat ont décollé de la base de Diyarbakir (sud-est) à 03h12 locale (GMT+3) et ont ciblé, sans entrer dans l'espace aérien syrien, les dites positions de l'EI par des missiles guidés entre 03h40-3h53.

L'opération du nom de Yalçin Nane, un sous-officier tué lors de la première fusillade jeudi entre l'armée turque et l'EI dans la province de Kilis à la frontière avec la Syrie, a permis d'éliminer des éléments de Daesh (acronyme arabe de l'EI) qui pourraient menacer la Turquie à la frontière syrienne , a annoncé le Premier ministre désigné Ahmet Davutoglu.

Les opérations contre l'EI, les militants kurdes et d'extrême gauche vont se poursuivre dans le pays, a-t-il ajouté, affirmant que la Turquie ne prendra pas part à la guerre en Syrie qui dure depuis quatre ans.

L'Etat ne restera pas immobile contre le moindre mouvement menaçant la Turquie alors que les activistes kurdes, d'extrême gauche ou de l'EI visent tous la Turquie. Toute menace entraînera la plus sévère des réactions , a-t-il expliqué.

En outre, la vaste opération lancée par la police antiterroriste, dans la nuit de jeudi à vendredi, contre des présumés membres de l'EI et du mouvement rebelle du parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) a permis l'arrestation de 297 présumées personnes pour des liens avec des groupes terroristes dans treize provinces dont 37 étrangers.

Une femme présumée membre du groupe d'extrême-gauche Parti/Front révolutionnaire de libération du peuple (DHKP-C) a été tuée dans une fusillade dans le district Bagcilar d'Istanbul.


Laisser un commentaire