AUTORISATION DE QUITTER LE DOMICILE

DOIT-ON SANCTIONNER CES AGENTS D’AUTORITÉ IRRESPONSABLES ?

Pour une fois, ce ne sont pas les citoyens qui sont responsables des rassemblements à haut risque devant les arrondissements en quête de la fameuse autorisation de quitter le domicile. En dépit du communiqué du ministère de l’Intérieur relayé par la MAP, selon lequel les agents d’autorité se chargeront de distribuer à domicile les autorisations de déplacement exceptionnelles pour se rendre au travail, s’approvisionner, aller chez le médecin, acheter des médicaments ou sortir pour une urgence, certains agents d’autorité (Moqadems et cheikhs) ont pris l’irréparable. Ils ont tardé à le faire.

Pire, même ce lundi, sur les réseaux sociaux, des citoyens responsables s’inquiètent et s’interrogent sur le mode d’emploi à suivre en cas de non-réception des dites autorisations. Pour d’autres, moins responsables et anxieux de se faire interpeller par la police veillant à l’application des consignes de confinement, ils se sont rués sur les arrondissements pour rencontrer les agents d’autorité concernés.

Le comble, c’est que ces derniers, dans un geste condamnable, se sont livrés à ce jeu de distribution des autorisations dans la rue, occasionnant ainsi des rassemblements d’habitants et de badauds curieux favorisant une transmission à large spectre du virus corona. Dans ce cas de figure, doit-on aussi poursuivre ces agents d’autorité pour non-respect des consignes de confinement ?


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case