Les avocats MRE débattent à Marrakech du Code de la Famille à la lumière du Droit comparé et des Conventions internationales





Les travaux d’une Conférence sur "Le Code de la Famille à la lumière du Droit comparé et des Conventions internationales" ont été ouverts, vendredi à Marrakech et ce, à l’occasion de la tenue du 3ème Forum des Avocats MRE.

Initiée par le ministère chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, en partenariat avec le ministère de la Justice, le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire, la Présidence du Parquet Général et l’Association des Barreaux des Avocats du Maroc, cette Conférence s’inscrit dans le cadre de la stratégie du ministère qui ambitionne la protection des droits et acquis de la communauté marocaine résidant à l’étranger, ainsi que la mobilisation de ses compétences pour renforcer leur participation au développement de leur pays d’origine, le Maroc.

Cette rencontre, de deux jours, vise également à contribuer au débat actuel portant sur la révision du Code de la Famille, en se basant sur la lettre royale adressée aux participants à la 5ème Conférence islamique des ministres chargés de l’enfance, tenue le 21 février 2018 à Rabat.

 

Lors de son discours d’ouverture, Abdelkrim Benatiq a mis en relief la politique du gouvernement en matière de migration, indiquant que le thème de ce forum est d’une importance capitale pour les Marocains résidant à l’étranger, à savoir le code de la famille.

Le ministre a souligné l’importance accordée par SM le Roi aux 5 millions aux MRE et a remercié l’ensemble des institutions qui ont contribué à la préparation de cette rencontre scientifique. Depuis plus d’une année et demi, le ministère délégué à intensifié le travail de consolidation des relations entre les MRE et leurs pays.

Participent à ce conclave, des magistrats relevant du ministère de la Justice, du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire, de la Présidence du Parquet Général, les avocats adhérents à l’Association des Barreaux du Maroc et leurs confrères membres de l’Association des Avocats marocains et d’origine marocaine exerçant à l’étranger, les Bâtonniers du Royaume et plusieurs enseignants chercheurs, spécialistes en la matière, représentant l’ensemble des universités nationales ainsi que les représentants des départements ministériels et institutions concernés.

Les débats et discussions au cours de cette Conférence permettront de ressortir des recommandations pour pallier les difficultés et contraintes auxquelles sont confrontés les ressortissants marocains résidant à l’étranger. Ainsi, deux axes seront abordés : le premier, qui concerne "Les effets des jugements rendus et contrats conclus à l’étranger, en matière de droit de la famille, à la lumière des conventions internationale", porte sur la position adoptée par les autorités judiciaires et administratives quant à la validité des jugements et contrats conclus en matière du droit de la famille. 


Quant au second axe relatif à "La protection de l’enfant à la lumière des conventions internationales", il se focalise sur la protection des droits de l’enfant au vu des conventions internationales.


Laisser un commentaire