Banques : le moratoire sur les crédits va-t-il soulager les ménages ?

En réaction aux effets économiques et sociaux désastreux de la crise du Coronavirus sur les entreprises et les ménages, le groupement professionnel des banques du Maroc, que préside Othman Benjelloun, PDG du groupe BMCE Bank, a annoncé plusieurs mesures pour accompagner ces deux catégories socio-professionnelles. Conscientes de la gravité de la situation actuelle que traverse notre pays à cause de la pandémie de COVID.19, les banques du GPBM réaffirment ainsi leur volonté d’accompagner l’économie marocaine dans toutes ses composantes, pour gérer et dépasser cette crise mondiale dans les meilleures conditions possibles.

Elles proposent, ainsi, le report d’échéances des crédits amortissables aux particuliers et professionnels. Les banques accorderont à tous leurs clients de cette catégorie qui le demandent par écrit le report du règlement des échéances amortissables (crédits immobiliers et crédits à la consommation), pour une période de 3 mois, renouvelable une fois pour une durée similaire. Le deuxième report doit être justifié sur demande écrite du client dûment argumentée. Toutefois, trois conditions doivent être remplies. A savoir, la prorogation pour les mêmes durées de la garantie de la CCG sur les crédits couverts par l’un de ses instruments de couverture (Fogarim, Fogaloge, Fogalef, ...), la prorogation de la couverture de l’assurances décès invalidité pour les mêmes durées et la suppression pour les reports accordés dans ce cadre de la disposition réglementaire de la loi de protection des consommateur, prévoyant un délai de rétractation de 7 jours.

Pour les Professionnels et les TPE, les banques accorderont à leurs clients qui le demandent par écrit le report du règlement des échéances de leurs crédits à moyen et Long terme, pour une période de 3 mois, renouvelable pour une période similaire. Pour ce deuxième report, le client doit produire une demande écrite dûment argumentée. Quant aux entreprises, les banques accorderont aux entreprises qui le demandent le report du règlement des échéances de leurs crédits à moyen et long terme pour 3 mois, prorogeables pour une durée similaire. Ces demandes seront étudiées au cas par cas. L’accord qui sera ainsi marqué, après étude, pour la 1ère prorogation sera reconduit par tacite reconduction pour le 2ème report, si l’entreprise le demande, sauf avis dûment motivé de la banque.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case