Mme Bouayach: L'approche genre à hauteur de 35% dans la nouvelle composition du CNDH

L'approche genre a été intégré à hauteur de 35% dans la nouvelle composition du Conseil national des droits de l'homme (CNDH), a affirmé, mardi à Rabat, Mme Amina Bouayach, Présidente du Conseil.

"La nouvelle composition du Conseil, nommée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, reflète une diversité au niveau intellectuel, social, culturel, linguistique et territorial", a relevé Mme Bouayach, lors d'une cérémonie d'accueil, organisée par le CNDH à l'honneur de ses nouveaux membres, ajoutant que l'intégration de l'approche genre sera également consolidée lors de la nomination des membres des comités régionaux du Conseil. "Nous avons désormais un nouvel horizon en faveur des droits de l'Homme, et ce dans le cadre d'un engagement moral, d'une responsabilité juridique et d'un travail quotidien à l'avantage des victimes de violations des droits de l'homme", a indiqué Mme Bouayach dans une déclaration à la MAP en marge de cette cérémonie.

Par ailleurs, la présidente du CNDH a souligné que les nouveaux membres s'engageront à mettre en œuvre les compétences élargies du CNDH, notamment, la délibération autour du projet relatif au règlement intérieur du Conseil et son approbation, la nomination des membres du Mécanisme national de prévention de la torture, du Mécanisme national de recours pour les enfants victimes de violations de leurs droits, et du Mécanisme national de protection des personnes en situation de handicap.

"Les nouveaux membres se chargeront ainsi de l'étude et de la mise en place du projet relatif à la stratégie opérationnelle du Conseil", a-t-elle ajouté.

Mme Bouayach a rappelé que depuis son réorganisation en 1999, le CNDH a connu de profondes mutations, notamment en matière de sa composition, de ses initiatives, de ses réalisations, et des compétences qui lui sont attribuées, mettant ainsi en avant son accréditation au statut "A" en tant qu’institution nationale conforme aux principes de Paris concernant les institutions nationales des droits de l'homme.

"La législation en vigueur du Conseil met en relief les principes d'indépendance, de pluralisme, et de développement des compétences", a fait observer Mme Bouayach, précisant, dans ce sillage, que le Conseil représente un modèle sur le plan des meilleures pratiques des institutions nationales en matière de sélection, de nomination et de composition.

De son côté, le nouveau Secrétaire général du CNDH, Mounir Bensalah, a fait part, dans une déclaration à la MAP, de sa joie suite à sa nomination par SM le Roi au Conseil, exprimant son ambition de collaborer avec la Présidente et les membres du CNDH en vue d'ouvrir de nouvelles perspectives en faveur des droits de l'homme.


Laisser un commentaire