Campagne d’insémination artificielle bovine

bovine


Le programme d’assistance apportée par le Maroc au  gouvernement malien pour la réussite de la campagne  d’insémination artificielle bovine s’est renforcé, vendredi  28 août 2015, par le recrutement de dix nouveaux inséminateurs  maliens qui ont été tous formés récemment dans le Royaume.


La cérémonie de signature des contrats de recrutement de  ces inséminateurs s’est déroulée à la Direction nationale des  productions et des industries animales (DNPIA, Mali) en présence  du ministre malien du Développement rural, Bokary Treta, d’une  délégation marocaine de l’Association nationale des producteurs  de la viande rouge (ANPVR), des responsables de l’ambassade  du Maroc à Bamako et de représentants d’organisations  professionnelles du secteur de l’élevage.


Par la même occasion, la délégation de l’ANPVR a procédé à la  remise de matériels d’insémination artificielle au ministère malien  de développement rural au titre du programme marocain d’appui  au secteur de l’élevage.


Il a rappelé que la coopération maroco-malienne dans le domaine  de l’élevage a permis la formation de 22 techniciens maliens au  Maroc en gestion d’insémination artificielle et le renforcement des  capacités des organisations professionnelles à travers l’organisation  de deux voyages d’étude au Salon de l’agriculture de Meknès au  profit de 24 éleveurs et 10 cadres du ministère du Développement  Rural.


Leur recrutement répond au souci de favoriser une large répartition  des ressources humaines qualifiées en matière d’insémination  artificielle sur l’ensemble du territoire malien en vue de faire  bénéficier les éleveurs des régions les plus reculées du pays de ce  programme d’appui marocain à l’intensification de l’élevage bovin  au Mali.


Laisser un commentaire