LA CHINE SOLIDAIRE

COOPÉRATION RABAT-PÉKIN

Pour l’heure, la coopération et la coordination entre les deux pays porte sur des équipements médicaux. Elle devrait se poursuivre et s’élargir à l’expérience des médecins chinois.

En matière de coopération et de solidarité dans la présente crise de la lutte contre l’épidémie du coronavirus, il faut des preuves, des actes en lieu et place d’un certain discours convenu. La Chine vient de se distinguer à cet égard dans ses relations avec le Royaume. Vendredi 20 mars 2020, Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères s’est entretenu par vidéoconférence avec son homologue chinois, Wang Yi, et d’autres hauts responsables de ce pays. Au centre de cette liaison, bien entendu, la question de la propagation du coronavirus et de l’aide éventuelle qui pourrait être prodiguée en matière médicale. Le lendemain, un avion de la compagnie nationale Royal Air Maroc s’est envolé vers la Chine. Il a chargé du matériel médical et il a rejoint le Royaume. Il a été suivi dimanche 22 mars par un deuxième cargo de la RAM.

La Chine a une expérience dans la lutte contre le coronavirus. Il vient d’en faire la démonstration avec des mesures drastiques qui ont finalement porté leurs fruits. Cet acquis chinois est précieux pour le Maroc qui a déclaré, le vendredi 20 mars, une situation d’urgence sanitaire et qui s’est engagé activement dans une politique de durcissement. Pour l’heure, la coopération et la coordination entre les deux pays porte sur des équipements médicaux. Elle devrait se poursuivre et s’élargir à l’expérience des médecins chinois. Nasser Bourita a salué ce soutien qui est un acte de solidarité à l’égard du peuple marocain. Il a aussi précisé que “La chine a établi des normes de base pour la communauté internationale en termes de contrôle des maladies’’ et que le Maroc entend bénéficier de l’expérience chinoise en matière de prévention et de contrôle.

Confiance et solidarité
À noter que dans cette même ligne, la Chine a été la première à réagir à propos de l’épidémie en Italie alors que l’Union européenne ne s’est pas vraiment distinguée pour apporter son aide à ce pays. Ainsi, un avion de matériel médical avec des experts a été envoyé en Italie. De même, elle s’est engagée à fournir à l’UE des masques et des appareils de test et de réanimation pour lutter contre cette pandémie.

Entre le Maroc et la Chine, nul doute que les relations enregistrent une évolution fortement ascendante. Le tournant a été la visite officielle royale, en mai 2016 qui a été une année charnière et un accélérateur d’extension et de promotion. Le tourisme chinois a atteint 200.000 visiteurs en 2019 après la suppression du visa. Les secteurs de la coopération se sont élargis. La Chine est désormais le 3ème partenaire commercial du Maroc. Comme l’a souligné le Souverain à l’occasion du 60ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques bilatérales, en février 2018, il y a entre les deux pays et les deux peuples un capital d’amitié, d’estime, de confiance et de solidarité, attachés qu’ils sont au respect de leur indépendance, de leur souveraineté et de leur intégrité territoriale.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case