Code la presse: El Khalfi revoit sa copie

Mustapha El klhalfi ministre de la communication, porte parole du gouvernement Mustapha El klhalfi ministre de la communication, porte parole du gouvernement

De nouvelles versions des textes de loi régissant le secteur de la presse seront présentées et prendront en compte toutes les remarques des professionnels et des éditeurs de presse. C'est en substance ce qu'a annoncé Moustapha El Khalfi qui entend prévoir une relecture des 2 projets de loi portant l’un sur le Conseil national de la presse et, l’autre sur le statut du journaliste professionnel.


Au niveau du Parlement, les 2 projets de loi avaient déjà fait l’objet de 120 amendements portant sur 90 articles. En même temps, des récriminations ont été formulées par la Fédération marocaine des éditeurs de journaux (Fmej) et le syndicat des journalistes. Les 2 organisations ont d’ailleurs rejeté les premières moutures des textes, dénonçant le fait qu’un accord final préalable n’a pas été trouvé avec le ministère de la Communication. « Le nouveau texte de la réforme du Code de la presse comporte des passages qui renvoient vers le Code pénal et produirait donc le même effet que la loi qu’il doit amender », ont écrit la Fmej et le syndicat des journalistes, selon Médiapart.


Par ailleurs, le ministre de la Communication est soupçonné de vouloir interdire toute publicité de l’alcool et du tabac sur l’ensemble des médias marocains, avec pour compensation des subventions. Un décret du roi du Maroc (dahir) vient d’interdire la publicité du loto et des jeux de hasard sur les médias audiovisuels publics et privés. En octobre 2014, le gouvernement avait finalement retiré son projet d’amendement de la loi visant à interdire la publicité des jeux de hasard dans tous les médias du pays.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case