Immo GCAM 1000x90

Le courant passe bien avec le voisin ibérique


L'Espagne reste premier partenaire économique du Maroc


Le Maroc devient le fournisseur d’électricité attitré de l’Espagne, son premier partenaire commercial depuis 2012. Une tendance inversée après plusieurs années où le Maroc en importait de l’autre rive de la Méditerranée.

Le Roi Felipe VI d’Espagne et la Reine Letizia se rendront au Maroc, à Rabat et à Casablanca, les 13 et 14 février 2019, selon le quotidien espagnol El Pais, citant une source diplomatique. Le couple royal assistera à la 25ème édition du Salon international de l’édition et du livre, qui se déroulera du 7 au 17 février 2019 à Casablanca, un événement où l’Espagne est l’invité d’honneur, entre autres activités officielles, vu les relations économiques intenses entre les deux pays.
Ce n’est d’ailleurs pas fortuit si le Roi d’Espagne sera accompagné de plusieurs ministres, à l’instar du ministre des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la coopération, ministre de l’Intérieur, ministre de l’Equipement, ministre de l’Education et de la formation professionnelle et porte-parole du gouvernement...

Tendance inversée
Normal quand le voisin ibérique est le premier partenaire commercial du royaume du Maroc. Normal aussi et surtout quand le Maroc devient le fournisseur attitré d’électricité de l’Espagne, une tendance inversée après plusieurs années où le Maroc en importait de l’autre rive. Après la fermeture des centrales à charbon en Espagne, le voisin ibérique s’approvisionne désormais auprès du Royaume. Depuis la suspension de la production de quatre centrales thermiques espagnoles en décembre 2018 dans le cadre du programme de transition énergétique initié par le gouvernement socialiste de Pedro Sanchez, le Maroc est devenu un exportateur de l’énergie électrique. Outre ces fermetures, un arrêt des activités ou le ralentissement de la production de neuf autres centrales thermiques est en cours avec l’objectif de les suspendre progressivement à l’horizon 2025. Donc, l’Espagne était jusquelà un exportateur historique d’électricité vers le Maroc tout en s’approvisionnant l’énergie produite par les parcs nucléaires de la France. Mais rien ne dure. L’Hexagone a décidé de retaper ses centrales nucléaires, globalement vieillissantes, source d’inquiétude en ce qui concerne les incidences sur l’environnement. Cette décision a chamboulé les calculs de l’Espagne, qui n’a trouvé d’autre solution que de se tourner vers son allié du sud, surtout avec le réchauffement et le renforcement des relations bilatérales ces dernières années.

Échanges doublés
L’Espagne est déterminée à rester le premier partenaire commercial du Maroc, depuis qu’elle a détrôné, depuis 2012, la France, le partenaire historique du Royaume. Selon les données de l’Office statistique de l’Union européenne (Eurostat), les échanges commerciaux entre les deux Etats ont doublé sur la période 2011- 2017. Les exportations marocaines vers l’Espagne ont bondi à 6,35 milliards d´euros, alors que les exportations espagnoles à destination du Maroc se sont établies à 8 milliards d’euros. Cette tendance s’est confirmée en 2018 puisque les exportations marocaines vers l’Espagne ont augmenté de 5,4% sur les 11 premiers mois, et ont enregistré une croissance de 6,5% vers l’Union européenne (UE). Les importations marocaines d’origine espagnole ont, elles, progressé de 2,6% sur l’année, alors que celles provenant de l’ensemble de l’UE se sont appréciées de 4,4%.

Intérêts communs
Les exportations marocaines vers l’Espagne ont bondi de 5,4% durant les 11 premiers mois de 2018 par rapport à la même période de l’année précédente, tandis que celles vers l’Union européenne (UE) ont progressé de 6,5%. De janvier à fin novembre 2018, les importations marocaines de biens espagnols ont, quant à elles, enregistré une hausse de 2,6% en un an, alors que celles de l’ensemble de l’UE ont bondi de 4,4% durant la même période.

Bref, côté parts de marché, l’Espagne est et demeure, incontestablement, le premier client du Maroc et les importations espagnoles représentent 41,6% du total des importations communautaires provenant du Royaume, suivie de la France, avec 28,6% du total, de l’Italie avec 6,3%, du Royaume-Uni avec 4,8% et de l’Allemagne avec 4,4%. Parmi les principales exportations marocaines vers l’Espagne, pendant la période de janvier à octobre 2018, il y a les matériaux électriques (28%), les vêtements pour femmes et hommes (22,9%) et les mollusques et crustacés (8,3%). D’autre part, les principaux articles importés de l’Espagne sont les combustibles et lubrifiants (13,8%), les composantes d’automobile (13,3%), et tissus d’habillement (10,2%).

L’Espagne est, aussi, le premier fournisseur du Maroc. Ses exportations représentent 35,6% de l’ensemble des exportations communautaires vers le Maroc, suivies des exportations françaises (19,2%), allemandes (8,9%), italiennes (8,7%) et néerlandaises (4,5%). C’est dire que l’Espagne a compris, enfin, que son avenir est lié à celui de son voisin du sud, que les intérêts sont communs et que des relations durables signifient également un rapport gagnant-gagnant

Laisser un commentaire