CURVA SUD, LA PALESTINE DANS LE COEUR

Coupe Mohammed VI des clubs champions arabes

QUAND LES SPECTATEURS RAFLENT LA VEDETTE AUX JOUEURS.

Quand le Maroc rencontre la Palestine, il y a forcément de la passion dans l’air, à plus forte raison si cette rencontre a pour théâtre un lieu aussi propice au défoulement qu’un stade de football. Lundi 23 septembre 2015, le Raja Athletic Club recevait, au complexe sportif Mohammed V de Casablanca, le club palestinien Hilal al- Qods, pour le compte des 16èmes de finale de la Coupe Mohammed VI des clubs champions, organisée par l’Union arabe de football. Mais du spectacle, il n’y en a eu point sur l’aire de jeu, car le match a été plutôt terne et s’est terminé sur le score minimal de 1-0 en faveur des Verts, grâce à un penalty concrétisé par leur capitaine, Mouhcine Metouali, à la 12ème minute. Par contre, les 50 mille supporters du Raja présents dans les gradins, arborant étendards de leurs club, écharpes, kouffiehs et drapeaux palestiniens, ont de nouveau marqué les esprits.

Et pas seulement par la ferveur effrénée qu’ils mettaient à encourager leur équipe tout au long du match, mais surtout par leur engagement en faveur des justes causes nationales et arabo-islamiques. Et la Palestine est la plus noble des causes justes. Le tiffo déployé par les ultras du Raja à cette occurrence met en scène le célébrissime personnage du caricaturiste palestinien martyr Naji el-Ali, Hanzala, scrutant un mur -que l’on devine être le mur de la honte érigé par l’occuppant sioniste pour banthoustaniser la Palestine- et la phrase arabe «Hatta an-nasr» (jusqu’à la victoire), pour dire la solidarité indéfectible du Maroc, toutes composantes confondues, avec la Palestine.

Puis s’ensuivit le clou de la soirée, la chanson Rajaoui filistini (Rajaoui palestinien) entonnée à l’unisson par les supporters des deux équipes bien qu’elle soit en dialectal marocain. L’émotion était si intense que le gardien de but du Hilal, Rami Hamadeh, ne pouvait s’empêcher de taper des mains et de sautiller en cadence avec le public. Dans la tribune du stade, les supporters palestiniens du Hilal qui ont fait le déplacement depuis al-Qods ne tarissaient pas d’éloges pour leurs hôtes marocains, et spécialement pour l’association rajaouie Conscience verte, qui les a pris en charge pendant leur séjour à Casablanca. Parmi ces supporters, le père de l’attaquant du Hilal Al-Qods Abdallah al-Khouli, qui a déclaré à une web télé locale: «Nous avons vécu une ambiance historique, surréaliste, que je n’ai ressentie dans aucun autre stade au monde.»

Des images et des paroles indescriptibles qui ont vite fait le tour du monde, transmises par les innombrables média audiovisuels et électroniques marocains et arabes. Et qui n’ont pas manqué de trouver écho au plus haut niveau. Ainsi, le Président palestinien, Mahmoud Abbas, a donné ses ordres pour que aussi bien l’équipe que les supporters du Raja qui se rendront à al-Qods pour le match retour, le 3 octobre 2019, soient pris en charge par l’Etat palestinien lors de leur séjour. Comme quoi, le football, ce n’est pas forcément synonyme de hooliganisme


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case