Felipe VI enfin au Maroc


VISITE DU COUPLE ROYAL ESPAGNOL


Selon la presse espagnole, le roi d’Espagne et son épouse Letizia se rendront en février 2019 dans le Royaume pour leur première visite depuis juillet 2014.

Et si cette fois était la bonne? Annoncés depuis plus d’un an, le roi Felipe VI d’Espagne et son épouse Letizia devraient finalement venir au Maroc les 13 et 14 février 2019. C’est ce qu’assure en tout cas le quotidien espagnol El Pais, qui cite des sources diplomatiques. Selon ce dernier, Felipe VI et Letizia se rendront à Rabat et surtout à Casablanca pour participer au Salon international du livre et de l’édition (SIEL), dont l’invité d’honneur n’est autre cette année, pour sa vingt-cinquième édition, que l’Espagne.

Le couple royal espagnol serait notamment accompagné par le ministre des Affaires étrangères du voisin ibérique, Josep Borrell, celui de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, celui de l’Equipement, José Luis Abalos, et celle de l’Education et de la Formation professionnelle et porte-parole du gouvernement, Maria Isabel Celaa. Felipe VI et Letizia auraient, selon El Pais, marqué leur visite au Maroc comme «prioritaire» dans leur agenda. Leur déplacement, s’il venait à s’effectuer, serait leur deuxième dans le Royaume après celui de juillet 2014, qui était intervenu près d’un mois après l’intronisation du souverain espagnol en lieu et place de son père Juan Carlos Ier, qui avait abdiqué.

C’est le roi Mohammed VI qui, pour rappel, les avait invités au Maroc, sachant que les maisons royales marocaine et espagnole entretiennent d’excellentes relations depuis la restauration de la monarchie en Espagne en novembre 1975, et que les deux monarques se connaissent depuis leur jeune âge et se considèrent même, réciproquement, comme amis. Le prédécesseur de M. Borrell, Alfonso Dastis, avait déjà annoncé, en décembre 2017, une visite de trois jours de Felipe VI et de Letizia qui aurait coïncidé avec le Forum économique bilatéral tenu en janvier 2018 à Casablanca, mais celle-ci a été ajournée sans qu’aient été avancées de raisons particulières.

Excellentes relations
Un premier voyage, prévu pour novembre 2017, avait également été annulé en raison de la participation du roi Mohammed VI au sommet Union africaine (UA)-Union européenne (UE) en Côte d’Ivoire. Quoi qu’il en soit, l’état des relations entre le Maroc et l’Espagne n’a, entretemps, pas vraiment changé, avec notamment le passage de témoin, en juin 2018, à la présidence du gouvernement espagnol entre le président du Parti populaire (PP), Mariano Rajoy, et le secrétaire général du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE), Pedro Sanchez, malgré que les deux concernés proviennent de deux bords différents (le premier à droite, le deuxième à gauche).

Au contraire, ces relations se sont raffermies, et aujourd’hui le Royaume trouve son meilleur allié en Europe dans Madrid. Ce soutien espagnol s’est notamment ressenti lors de la négociation des accords de pêche, qui pour la première fois ont explicitement reconnu la souveraineté du Maroc sur son Sahara. Rappelons par ailleurs que, depuis 2012, l’Espagne est le premier partenaire commercial du Royaume

Laisser un commentaire