Fièvre aphteuse : 4 nouveaux cas détectés, l'ONSSA rassure

fièvre aphteuse

 

Quatre nouveaux foyers de fièvre aphteuse ont été enregistrés dans les provinces de Sidi Bennour, Settat et El Jadida. L'Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA), assure cependant que "la situation sanitaire est maitrisée" et que les mesures nécessaires de lutte se poursuivent pour éviter la propagation de la maladie. Dans son communiqué, l'Office indique que ces mesures consistent en la mise sous surveillance des exploitations et l'interdiction d'entrée ou de sortie des animaux sensibles à la maladie ainsi que leurs produits (lait, viandes, etc...), l'abattage et la destruction, sur place, des animaux infectés et cohabitants (42 bovins, 74 ovins), le nettoyage et la désinfection des exploitations (locaux et matériel, etc...) et la vaccination des bovins autour des foyers (10.000 têtes bovines).

 

 

Elles portent aussi sur la restriction des déplacements des animaux, l'interdiction des lieux de rassemblement des animaux sensibles à la maladie (bovins, ovins et caprins), notamment au niveau des souks et des foires, le respect des mesures de biosécurité dans les exploitations infectées et le renforcement de la surveillance sanitaire du cheptel dans la région et au niveau national. "Cette maladie est maitrisée et reste circonscrite dans la région de Casablanca-Settat grâce à la mobilisation des services vétérinaires, des autorités locales et de la gendarmerie royale'', précise l'ONSSA. Et d'ajouter que "l'opération de vaccination de rappel des bovins vis-à-vis de la fièvre aphteuse, réalisée autour des foyers de la maladie, sera généralisée immédiatement sur tout le territoire national en vue de renforcer l'immunité du cheptel".

 

 

A cet effet, l'ensemble des acteurs (éleveurs, organisations professionnelles, chambres d'agriculture, vétérinaires privés, autorités locales, services des directions régionales de l'Agriculture et de l'ONCA, etc...) sont invités à se mobiliser pour réussir cette campagne et immuniser l'ensemble du cheptel bovin national, a noté l'ONSSA, qui a mise en place un comité de vigilance, qui suit de près l'évolution de la maladie au niveau national.

 


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case