L'homme qui a révolutionné le digital au Maroc

Celui qu’on avait désigné comme « le golden boy de l’immobilier », dans un article publié en avril 2009, est devenu désormais un véritable maître du marketing digital au Maroc. Une position de leader dans laquelle Bachir Benslimane, 36 ans, s’est confortablement installé après l’entrée, fin juin 2019, d’un fonds d’investissement international dans le capital de sa fintech entreprise, soscreditimmo.ma, 1ère plateforme de courtage en ligne pour les crédits immobiliers au Maroc. Il s’agit de SEAF Morocco Growth Fund, filiale du fonds américain, SEAF (Small Entreprise Assistance Funds) dont le siège social est basé à Washington DC. Pour ce jeune entrepreneur au regard vif et au verbe facile, c’est une opération financière stratégique car elle lui permettra de consolider ses fonds propres et développer ainsi son entreprise pour “Scale Up.”

Lancée en 2017, soscreditimmo.ma est une plateforme digitale dotée d’un back office ultra performant qui propose une offre d’accompagnement gratuite permettant à ses clients de bénéficier d’un diagnostic financier sur mesure dans un délai record, moins de 5 minutes, de bénéficier des meilleures conditions marché et de suivre les différentes étapes du processus jusqu’à la contractualisation. La startup s’appuie pour cela sur les dernières technologies pour offrir un parcours 100% digitalisé. Consacré aux particuliers, soscreditimmo.ma, qui a noué des partenariats avec les plus grandes banques de la place, est destiné à enrichir son offre par le lancement imminent d’une nouvelle version de son siteweb et des services d’assistance pour l’obtention de crédits participatifs et l’ouverture de comptes d’investissement, l’équivalent des comptes épargne, version “participative”, “conforme à la charia” . Une niche jusque-là insuffisamment exploitée sur le digital. Ambitieux, Bachir Benslimane entend lancer très prochainement un portail destiné à l’assurance où le client pourra trouver des réponses pragmatiques à toutes les questions relatives aux polices d’assurance, aux sinistres et aux divers services de couverture proposées par les compagnies nationales. À travers ces portails, Bachir Benslimane est animé par une forte volonté de démystifier ce secteur considéré comme peu “user friendly” par les Marocains.

Il faut dire que cet expert du marketing digital a derrière lui une carrière riche en expériences entrepreneuriales. En 2011, il avait lancé une agence digitale, Marshmallow Digital, devenue en trois ans seulement, la plus grande agence digitale au Maroc, atteignant un C.A annuel à 8 chiffres. Il avait notamment dans son portefeuille plus de 250 annonceurs parmi lesquels, de grandes entreprises comme Coca Cola, Unilever, L’Oréal, BMCI-BNP Paribas et Maroc Telecom pour lesquelles il a créé et géré les premières fanpages Marocaines sur facebook, réalisé des campagnes digitales innovantes, avec l’introduction, pour la première fois au Maroc, de formats de bannières ultra rich media, l’advergaming, la réalité augmentée, des premières activations publicitaires à travers applis mobiles et de la publicité à la performance, dite au “coût par lead” et “au coût par lead qualifié”. Autre fait reconnu sur le marché, ⅓ des digital managers occupant des postes seniors chez les annonceurs multinationales ou les grandes agences de com ont démarré leur carrière et leur formation en digital au sein de Marshmallow Digital. A noter que Bachir Benslimane est le premier et le seul Marocain à date à avoir obtenu la certification DMSC par le IAB, lnteractive advertising bureau USA, ce qui équivaut au niveau le plus élevé dans le monde en terme d’expertise en digital, raison qui pousse beaucoup de grandes entreprises, telles que Groupe Al Omrane, à le solliciter pour l'animation de formations en digitalisation et d’autres à faire appel à lui pour leur établir des stratégies CRM et/ou de marketing automatisé. Un grand nom du cinéma plusieurs fois sélectionné à Cannes, Nabil Ayouch, à travers sa boîte de production, Ali n’ Prod, n’avait lui non plus aucun autre choix que de faire appel à lui, qui est très vite devenu une référence sur le marché du digital, pour co-réaliser la première émission dédiée aux sujets internet et nouvelles technologies, “Niqash 2.0”, diffusée plusieurs années de suite sur la chaîne de télévision 2M. Stratège, Bachir Benslimane est également derrière la plus grande campagne digitale dans l’histoire du Maroc, la méga campagne de lancement d’Avito.ma en 2013-2014 (dont tout le marché se souvient toujours) devenu depuis l’un des sites les plus visités sur la toile. Audacieux, il concurrence Google en créant un ad network, “Madcents”, le plus grand réseau publicitaire sur internet au Maroc, avec plus de 500 sites éditeurs affiliés tous rémunérés strictement au résultat & des exclusivités sectorielles, ce qui a permis à Avito.ma, à juste titre, de battre bikhir.ma dans la course aux annonces déposées et ainsi pousser, entre autres, Schibsted (devenu depuis “Adevinta”), propriétaire de ce dernier et également du 1er site d’annonces en France leboncoin.fr, et au passage, l’un des plus grands groupes “digital” au monde, à déclarer forfait et à racheter Avito seulement 12 mois après son lancement, pour estiment certains, plusieurs dizaines de millions d’euros.  En 2014, il prend un avion pour Paris et réussit à convaincre les plus grands sites d’actu Français, tels que courrierinternational.fr, huffingtonpost.fr, lemonde.fr, letudiant.fr, à lui déléguer la monétisation de leur trafic au Maroc. A son retour, il signe plusieurs autres gros contrats exclusifs de commercialisation d’espaces publicitaires web, notamment avec Avito.ma et voitureaumaroc.com et fait désormais de Madcents, la plus grande régie internet au Maroc. Fin 2014, il reçoit une offre de rachat de l’intégralité de son activité digitale de l’un des plus grands groupes média au Maroc, offre à laquelle il ne donnera pas suite pour des raisons confidentielles.

Intrépide, en 2015-2016, il tente le tout pour le tout, à la “Elon Musk” (Échelle Marocaine) et réinvestit la totalité de son coffre de guerre dans le lancement de 5 portails web en parallèle, #1: immogeo.ma, 1er portail d’annonces immobilières géolocalisées à travers un api cartographique ultra performant accessible sur desktop android et ios, qui lui vaut le prix de la technologie au Devcom, #2: formation360.ma, 1er portail de formations supérieurs, #3 Autoneuf.ma & autoreprise.ma, 1ers portails de destockage & de reprise de voitures au Maroc. #4 Sostravaux.ma, 1er portail de courtage en travaux au Maroc, des portails dont les business models ont tous fait leurs preuves à l’international mais qu’il revendra ou qu’il mettra en veille une année plus tard pour se concentrer, faute de ressources, uniquement et exclusivement sur celui qui avait décollé le plus haut, le plus vite et en premier, à savoir,  #5: soscreditimmo.ma, un projet fintech qui rallie toutes ses passions et domaines d’expertise: le digital, l’immobilier, la finance et le crm/marketing automatisé, et pour lequel il nourrit de grandes ambitions aussi bien au Maroc qu’à l’international.

Formé dans les plus prestigieuses écoles anglo-saxonnes, notamment aux Etats-Unis et en Angleterre, Bachir Benslimane a travaillé dans de nombreuses banques d’affaires internationales dont Morgan Stanley et Union Bank of Switzerland où il a conforté ses connaissances théoriques. Déçu par les pratiques financières qui manquent, selon lui, d’éthique et de déontologie, il décide alors de quitter les Etats-Unis pour Londres où il rejoint l’équipe Fusions & Acquisitions chez Ernst & Young. Quelques années plus tard, il décide de rentrer au Maroc et s’associe à Said Bennani Karim, PDG du Groupe MCN/Adam Holding, son premier angel investor pour qui il exprime une très grande affection et un très grand respect, ce dernier étant le premier à lui avoir fait confiance et permis de réaliser ses premiers succès dans le web. “Dans un pays ou les angel investors se limitent exclusivement à de l’investissement dans les cafés/restaurants, l’immobilier/hôtellerie, ou encore l’agriculture, Said Bennani Karim a été le premier investisseur “particulier” à avoir eu l’audace de “back-up’er” les premières startups dans le digital au Maroc.” - insiste Bachir Benslimane, Fondateur & PDG de soscreditimmo.ma


Laisser un commentaire