HAMZA ABOULFETH, LE COEUR SUR LA MAIN

Campagne pour financer des repas pour les CHU de Casablanca et Marrakech

L’initiative du patron de “Food On Demand” d’offrir des repas gratuits aux personnels des CHU de Casablanca et Marrakech recueille les suffrages et de nombreux dons en numéraire depuis son lancement.

La crise que provoque depuis plusieurs semaines la pandémie de Covid-19 n’en a pas moins montré au grand jour de nombreux grands coeurs. Chose qu’on a particulièrement pu relever à travers les multiples dons faits au fonds spécial mis en place le 23 mars 2020 sur instructions du roi Mohammed VI et qui, aujourd’hui, est en passe de dépasser les 30 milliards de dirhams de cagnotte, soit trois fois le montant de 10 milliards initialement prévu.

Mais ce n’est pas là la seule initiative lancée depuis le début de la crise, puisque sur les réseaux sociaux beaucoup ont notamment retenu celle de l’homme d’affaires Hamza Aboulfeth de faire profiter gracieusement les personnels des centres hospitaliers universitaires (CHU) de Casablanca et de Marrakech de repas fournis par sa chaîne de restauration “Food On Demand” (FOD), justement basée dans les deux villes précitées, et ce en comptant sur les généreux dons de bienfaiteurs basés aussi bien au Maroc qu’à l’étranger. A ce jour, ce sont quelque 140.000 dirhams qui ont été recueillis, soit l’équivalent de plus de deux semaines de repas. M. Aboulfeth n’y gagne, à titre personnel, rien, puisque cette somme vise uniquement à assurer aux 25 personnes qui constituent ses équipes, en y ajoutant une dizaine de livreurs, un revenu stable.

Sagesse marocaine
Et dire pourtant qu’il avait tout fait pour ne rien recevoir: initialement, c’est de ses propres deniers que M. Aboulfeth avait financé les repas, et il avait en même temps interdit à ses collaborateurs de faire la publicité de cette action qu’il voulait avant tout “désintéressée”, comme il tient à le souligner. En le remerciant, le 22 mars, sur Twitter, un membre de l’équipe de garde du service des urgences du CHU de Marrakech allait cependant vendre la mèche. “Suite à la décision des autorités de faire fermer tous les restaurants du pays, je voyais tout mon investissement dans FOD -de 5 millions de dirhams depuis le lancement de la chaîne en 2016, ndlr- réduit à néant, confie M. Aboulfeth, quand on lui pose la question sur l’écho trouvé par son initiative sur les réseaux sociaux. De plus, c’est à un moment où on commençait enfin à devenir rentable. Mais, comme on dit en darija, fais le bien et tu en trouveras. Cette vieille sagesse marocaine s’est encore vérifiée.”

Pour continuer à recevoir des dons, M. Aboulfeth a finalement lancé ce 24 mars, sur le site web de “FOD”, une section entièrement dédiée à l’adresse www.fod.ma/covid19. L’objectif est aujourd’hui de pouvoir garantir au personnel des CHU concernés 200 repas par jour d’un coût par unité de 40 dirhams, soit un budget quotidien de 8.000 dirhams. Quelque 120 repas iront au CHU de Casablanca et 80 à celui de Marrakech. Il faut rappeler que M. Aboulfeth est surtout connu pour être le fondateur de “Genious Communications”, société spécialisée notamment dans l’hébergement web fondée par le concerné en 2003 alors qu’il avait encore seulement 17 ans et qui est aujourd’hui leader de son secteur au Maroc. C’est aussi un business angel notoire, qui a participé au lancement et au financement de nombreuses start-ups au cours des dernières années dans le Royaume.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case