CAM20-1000x90

L'histoire du scandale qui a provoqué la chute brutale de Dounia Batma

AFFAIRE HAMZA MON BB

Le compte Instagram Hamza mon bb publiait des photos, des vidéos et des messages compromettants de stars nationales et internationales. Objectif: les faire chanter pour de l’argent.

Décidément, l’affaire est devenue le centre de toutes les discussions. Dans la rue, dans les cafés branchés comme dans les salons feutrés des palaces hôteliers. On en parle partout. Il s’agit de la rocambolesque affaire Hamza mon bb, en référence à un compte Instagram ouvert il y a quelques années par des inconnus mais aujourd’hui fermé. Une affaire visiblement complexe où sont mêlées des stars du showbiz marocain et international. Parmi elles, la chanteuse marocaine Dounia Batma, considérée comme l’une des plus célèbres dans le monde arabo-musulman. Dounia et sa soeur, Ibtissam, sont désormais formellement impliquées dans cette affaire. Poursuivies en état de liberté, les deux soeurs ont fait l’objet, lundi 6 janvier 2020, d’une décision judiciaire prononcée par la chambre criminelle de la cour d’appel de Marrakech.

En vertu de cette décision, les deux soeurs devaient payer une caution importante: 500.000 dirhams pour Dounia et 300.000 dirhams pour Ibtissam. En plus du retrait de leurs passeports. Cette décision du tribunal fait suite à un appel introduit par le parquet général contre une précédente décision du juge d’instruction qui avait fixé la caution à seulement 300.000 dirhams pour Dounia Batma et 100.000 dirhams pour sa soeur. Ce juge d’instruction près la cour d’appel de Marrakech avait accordé la liberté provisoire aux deux soeurs Batma sans pour autant leur retirer leurs passeports. Voulant fuir la justice, Dounia Batma a tenté, vendredi 3 janvier 2020, de quitter le territoire national en direction de Bahreïn grâce à son passeport bahreïni. Mais cette tentative de fuite s’est soldée par un échec puisqu'elle a été interpellée par la police à l’aéroport Mohammed V.

Interdiction de voyager
Cette interception dans l’aéroport avait plongé Dounia Batma dans une forte dépression nerveuse qui a nécessité son hospitalisation. Il faut dire que ce relèvement de la caution pour les deux soeurs répond, en réalité, à une pression des réseaux sociaux, qui ont considéré la première décision du juge d’instruction comme un privilège accordé à Dounia Batma, d’autant que la décision ne comprenait pas une interdiction formelle de quitter le territoire national. Le moins que l’on puisse dire est que la chanteuse qui a conquis le coeur des Marocains par ses brillantes prestations sur les chaînes satellitaires arabes, notamment dans la célèbre émission Arab Idol, sur MBC, amorce, sans aucun doute, une chute brutale. Une chute qui ne dit pas encore son nom mais dont les conséquences sur la carrière de celle qui avait réussi à percer sur la scène artistique internationale seront certainement dramatiques. Comment Dounia Batma en est-elle arrivée là? Pourquoi est-elle impliquée dans cette affaire? Tout a commencé quand la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) a procédé, vendredi 27 décembre 2019, à l’arrestation surprenante de Dounia Batma, placée en garde à vue pour être interrogée. Son nom avait été cité dans l’affaire par une femme mise en cause qui répond au nom de Soukaina Glamour. Celle-ci, qui est actuellement poursuivie en état d’arrestation, est présentée comme l’une des principales inculpées dans l’affaire.

Elle est surtout à l’origine de la création et de la gestion technique du compte Instagram Hamza mon bb. Ce compte, ouvert il y a trois ans, procédait à la publication régulière de photos, de vidéos et de messages secrets appartenant à des stars nationales et internationales. Cette publication se fait, bien entendu, sans le consentement des personnes concernées. Objectif: les faire chanter en leur demandant de payer des sommes importantes en contrepartie de surseoir à la publication de ce contenu compromettant. Ce système d’escroquerie et de chantage a duré plusieurs années. C’est ce qu’a révélé la première plaignante qui a déposé sa plainte, il y a un an, chez le procureur du Roi près du tribunal de première instance de Marrakech. Il s’agit de la célèbre styliste Soltana, dont le vrai nom est Siham Badda.

C’est par elle que le scandale est arrivé. Propriétaire d’un magasin de prêt-à-porter à Marrakech, Soltana, mariée et mère de deux enfants, dénonce un réseau tentaculaire qui est derrière le compte Hamza mon bb. Un réseau qui a contribué à salir sa réputation. Les maîtreschanteurs du compte Hamza mon bb ont notamment accusé cette styliste à la réputation internationale d’être l’instigatrice d’un réseau de prostitution à Marrakech et de faire du proxénétisme au profit de plusieurs personnalités du Moyen-Orient. Ce que Soltana dément catégoriquement. Autre victime et non des moindres: la journaliste marocaine Meriem Saïd, qui a travaillé, notamment, pour le compte de la célèbre chaîne saoudienne MBC.

Celle qui avait fait ses armes au Maroc, notamment dans la deuxième chaîne marocaine, 2M, s’apprêtait en avril 2017 à convoler en justes noces avec le richissime homme d’affaires maroco-américain Karim Drif. Un mariage qui n’a finalement pas eu lieu suite à des photos compromettantes de Meriam Saïd publiées sur le compte Hamza mon bb. D’autres publications ont provoqué le limogeage surprenant de Meriam Saïd de la chaîne MBC. Il a fallu plusieurs mois et, après l’ouverture d’une enquête par la justice marocaine, Meriam Saïd a décidé de porter plainte officiellement contre Dounia Batma et sa soeur, Ibtissam, accusées par la journaliste d’être responsables de la publication de ces images sur le compte Hamza mon bb. Une autre célébrité marocaine s’est jointe récemment aux plaignantes. Il s’agit de la chanteuse marocaine, d’origine sahraouie, Saïda Charaf. Hamza mon bb avait rendu public des messages d’elle soupçonnant des rapports occultes avec plusieurs séparatistes du Polisario.

Présomption d’innocence
Ce que Saïda Charaf dément catégoriquement et défend ainsi son nationalisme hérité de ses parents et ses grands-parents. Outre Soukaina Glamour, Dounia et Ibtissam Batma, d’autres inculpés sont mis en cause dans cette affaire. Il s’agit, entre autres, d’un journaliste et d'un propriétaire d’une agence de location de voitures à Marrakech. Au total, ils sont neuf accusés dont le procès va commencer le 10 février 2020, selon une source judiciaire bien informée. Le procès se déroulera à la cour d’appel de Marrakech. En attendant, l’affaire n’a pas encore livré tous ses secrets. D’autres rebondissements spectaculaires seront connus dans les jours viennent. Ce qui est sûr, en tout cas, c'est que Dounia Batma, qui avait atteint les sommets alors qu’elle est encore jeune, passe par des moments terribles. Bénéficiant encore de la présomption d’innocence, elle continue à se battre pour blanchir son image


1 commentaire

  • spouf

    16 Janvier 2020

    Marrakech, la Babylone du Maroc

Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case