Incarcération de l'ex-Premier ministre Ahmed Ouyahia

L’ancien Premier ministre algérien, Ahmed Ouyahia, a été placé, mercredi, sous mandat de dépôt par le juge d’instruction de la Cour suprême et incarcéré à la prison d’El Harrach, dans la banlieue d’Alger, a annoncé la télévision nationale «ENTV».

M. Ouyahia fait partie d’un groupe de 12 anciens hauts responsables du gouvernement poursuivi «pour des faits punis par la loi relative à la conclusion de marchés publics et de contrats contraires à la réglementation et les lois en vigueur», avait précisé la Cour suprême dans un communiqué.

L’ancien Premier ministre a été quatre fois chef de Gouvernement, dont trois sous la présidence de l’ancien Président Abdelaziz Bouteflika (1999-2019), qui a démissionné le 2 avril dernier.

La même source précise que l’ex-ministre Abdelghani Zaalane s’est présenté mercredi à la Cour suprême pour comparaître devant le juge d’instruction.

Elle rapporte également que le Conseil de la Nation a reçu aujourd’hui la demande de la justice pour la levée de l’immunité parlementaire de l’ex-ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, qui occupe actuellement le poste de sénateur du tiers présidentiel.

L’Assemblée populaire nationale a de même reçu une demande de la justice relative à la levée de l’immunité parlementaire de l’ancien ministre Boudjemaa Talai, qui occupe actuellement le poste de député FLN, souligne-t-on.


Laisser un commentaire