Interview de Rihab Sadik, chargée des signes vitaux des astronautes de la NASA

"J’ai toujours été passionnée par la NASA"

A 27 ans, la Marocaine Rihab Sadik est la plus jeune Biomedical Flight Controller à avoir fait partie de l’équipe qui a assisté au sol, le 29 mars 2019, la sortie de deux astronautes dans l’espace.

Vous n’êtes pas la première Marocaine à occuper un poste de responsabilité à la NASA, mais vous êtes la plus jeune. Parlez- nous de votre parcours…
Je suis Marocaine d’origine. Je suis née à Casablanca en 1992. Mes parents ont émigré aux Etats-Unis en l’an 2000. J’avais 9 ans à l’époque. J’ai poursuivi mes études jusqu’à obtenir mon Bachelor en génie biomédical à l’université Rutgers à New York, Brunswick, New Jersey. Tout au long de mon cursus, j’ai toujours été passionnée et intriguée par la NASA mais ce n’est qu’à partir de ma dernière année de collège que j’ai commencé à penser à y faire carrière. Au cours de ma dernière année, j’ai suivi un cours intitulé «Applications biomédicales dans l’espace» et c’est là que j’ai appris comment je pouvais combiner ma passion pour l’espace avec ma formation dans le génie biomédical.

Quels postes de responsabilités occupez-vous actuellement?
Actuellement, au Centre de contrôle des missions de l’agence spatiale américaine (NASA) à Houston, au Texas, j’occupe deux postes principaux, l’un en tant que Biomedical Flight Controller -ou responsable Contrôleur de vol biomédical- de la Station spatiale et l’autre en tant que Spécialiste de données d’opérations médicales (Medical Operations Data Specialist). Dans le cadre de mes fonctions, je suis chargée de surveiller les indicateurs vitaux des astronautes et de m’assurer qu’ils maintiennent un rythme d’activité sain. J’occupe ces fonctions depuis novembre 2016.

Comment évaluez-vous votre expérience à la NASA le 29 mars 2019?
C’est une expérience très enrichissante et modeste à la fois. Beaucoup de gens travaillent très dur pour soutenir le vol spatial humain, qui contribuera à l’avenir de notre planète.

Quelle sensation avez-vous eue à faire partie de l’équipe qui a assisté au sol la sortie de deux astronautes dans l’espace pour réparer la Station spatiale internationale (SSI)?
J’ai travaillé en étroite collaboration avec le Flight Surgeon et le Extravehicular Contrôleur de vol d’activité (EVA) pour s’assurer que l’équipage soit à l’aise et en bonne santé pendant la durée de la sortie dans l’espace. Nous surveillons leurs signes vitaux étroitement pour nous assurer qu’ils peuvent effectuer tout le travail qui leur est assigné en dehors de la station spatiale.


Laisser un commentaire