Jerada: Programmation de 22 projets pour un montant de 900 MDH



Le Wali de la région de l'Oriental, gouverneur de la préfecture d'Oujda-Angad, Mouad El Jamai, a indiqué, lundi à Rabat, qu'un total de 22 projets ont été programmés avec un coût global de 900 millions de dirhams (MDH), dans le cadre du Plan de développement de la province de Jerada.

M. El Jamai a souligné, lors d'un exposé présenté devant la la Commission de l'intérieur, des collectivités territoriales, de l'habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants, sur les développements de la situation dans la province, en présence du ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit, que ce programme comprend des projets visant à rechercher une alternative économique, à travers l'agriculture, l'industrie, la promotion des investissements et de l'économie solidaire (7 projets d'un coût de 655 MDH), le renforcement des équipements sociaux de proximité (près de 12 projets d'un coût de 70 MDH) et la réhabilitation urbaine et environnementale (3 projets pour un coût de 175 MDH).

Il a ajouté que parmi les mesures immédiates prises en matière d'emploi dans la province, figurent la création de près de 2000 emplois immédiats, y compris l'inscription de 1145 femmes pour bénéficier d'un travail saisonnier dans le sud de l'Espagne et l'intégration des jeunes de la province dans les zones industrielles nationales (Kénitra et Tanger), dans le cadre d'un recrutement de 200 personnes.

Concernant la résolution du problème du coût élevé des factures d'eau et d'électricité, M. El Jamai a rappelé la mise en place de mesures de suivi en vue de réduire le coût de l'électricité et de l'eau pour les citoyens à faible revenu, à travers notamment la facturation mensuelle des compteurs, le contrôle par l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE) et l'adoption des Compteurs électriques prépayés après achèvement des procédures judiciaires. Il a de même ajouté que les pénalités relatives aux retards de paiements seront arriérées, à travers l'octroi de facilités de paiement et leur rééchelonnement.

En ce qui concerne l'élargissement de l'offre sanitaire, M. El Jamai a promis l'octroi à partir de juin 2018 aux services du ministère de la santé de la province de deux ambulances, à l'initiative de l'Office national de l'électricité au profit de la population de la province, l'organisation régulière de caravanes médicales, la distribution de médicaments, à titre gratuit, aux employés dans les puits d'exploitation traditionnelle du charbon et aux membres de leurs familles, outre le suivi des patients atteints de Silicose (plus de 1800 bénéficiaires) par des médecins spécialisés qui ont rejoint l'Hôpital Provincial de Jerada (maladies respiratoires, cardiaques et d'ostéosclérose).

Dans le domaine de l'environnement, M. El Jamai a indiqué que Jerada est la première ville à bénéficier du programme national de valorisation des déchets minéraux, rappelant la tenue d'une réunion le 20 février au siège de la province avec un groupe d'experts et des secteurs concernés pour mener les études et recherches nécessaires, dans un délai ne dépassant pas trois mois, en vue de trouver une solution au problème des déchets d'exploitations minières, soit à travers leur recyclage ou enfouissement.

L'emploi d'environ 100 personnes a également été programmé pour la plantation de 10.000 arbres dans la périphérie des centrales thermiques de la ville, et le lancement de deux opérations d'un montant de 4 MDH par le Conseil de la région de l'Oriental pour la destruction des puits abandonnés, à travers l'emploi d'environ 200 personnes, a-t-il dit.

Le Wali a souligné, également, la fermeture des unités 1,2 et 3 de la centrale thermique de la province et le redéploiement par l'ONEE du personnel de ces unités, en raison des effets négatifs sur l'environnement et la consommation excessive de l'eau.

Il a rappelé la réalisation de centres d'enfouissement et de revalorisation des déchets solides dans la commune d'El Aouinet, la création d'une décharge pour le stockage et l'enfouissement des cendres, loin de la ville de Jarada, et l'acquisition d'équipements pour réduire le bruit sonore émanant des stations thermales.

Par ailleurs, sept autorisations d'exploitation et 17 licences de recherches ont été retirées par les autorités compétentes pour non conformité aux dispositions et procédures prévues par la loi, dans le cadre de la mise en œuvre des mécanismes de contrôle, a conclu le Wali.

Laisser un commentaire