Journée d’études sur le secteur du transport des marchandises



La durabilité des programmes sectoriels repose sur un transport professionnel moderne dont les acteurs seraient en mesure de proposer des services diversifiés et de qualité, a indiqué samedi 8 décembre à Rabat le ministre de l'Équipement, du transport, de la logistique et de l'eau, Abdelkader Amara.

Conscient de cette donne, le ministère a mis en place une vision stratégique axée sur la nécessité de moderniser le secteur du transport des marchandises par route, en vue de le rendre compétitif, productif et à même de générer de la valeur ajoutée, a-t-il souligné lors d'une journée d'étude sous le thème de "la mise à niveau du secteur du transport routier".

Cette rencontre a vu la participation de plus de 500 personnes représentant 40 associations professionnelles du transport routier, dont le président du transport routier entre les ports, Simohamed Riyahi, des départements ministériels concernés, des élus représentant les deux Chambres du parlement ainsi que les responsables d'établissements publics œuvrant dans des domaines en lien avec le transport routier et la logistique.

Simohamed Riyahi

Pour M. Riyahi, le ministre a promis aux professionnels d’augmenter la prime à la casse, permettre la gratuité de la carte professionnelle et de tout faire auprès des départements ministériels concernés pour trouver une solution durable à la question du prix du gazoil.

La structuration et  l'organisation du secteur, a relevé le ministre, fait partie des piliers de la vision stratégique tendant vers le renforcement des compétences, la professionnalisation des ressources humaines, la mise à niveau des entreprises de transport routier de marchandises, l'encouragement de l'efficacité énergétique et le respect de l'environnement, sans oublier l'accompagnement des entreprises nationales afin d'accéder aux marchés internationaux.

La Journée d'étude intervient après les réunions et les concertations qui ont eu lieu en octobre et en novembre entre le ministère et les représentants des professionnels du secteur, permettant d'obtenir un accord sur la création de trois commissions mixtes chargées d'examiner les problématiques liées au coût du carburant et au tonnage ainsi que le programme de renouvellement du parc de véhicules.

Laisser un commentaire