La consommation de viandes de volailles et des oeufs ne présente aucun danger pour le consommateur

Volailles


Des professionnels de secteur avicole ont affirmé, mardi à Tanger, que la consommation de viandes de volailles et des œufs ne présente "strictement" aucun danger pour la santé des consommateurs.

Intervenant lors d'une rencontre de d'information et de sensibilisation au profit des éleveurs de volailles de la région de Tanger-Tétouan autour de l'existence du virus H9N2 chez les volailles, le directeur régional de l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, a assuré que le nombre de mortalités chez les volailles à cause de l'infection par le virus H9N2 reste "faible" au niveau de la région Tanger-Tétouan, précisant que cette maladie, qui est spécifique aux volailles, n'est aucunement transmissible à l'Homme et la consommation des viandes de volailles et des œufs ne présente aucun danger sur la santé des consommateurs.

Le responsable a rappelé que la région de Tanger-Tétouan compte 2 foyers d'élevage de poulets de chair dans les villes de Tanger et d'Ouazzane, notant que le premier lot de vaccins a été reçu et distribué aux vétérinaires privés encadrant le secteur avicole, dans l'attente de la réception d'autres lots qui seront distribués aux autres éleveurs de la région.

Il a ainsi fait savoir que cette rencontre vise à sensibiliser les éleveurs de volailles aux mesures et nouvelles dispositions mises en oeuvre par l'ONSA, les autorités vétérinaires et les professionnels du secteur avicole, pour la protection contre les influences aviaires faiblement pathogènes, et à informer les consommateurs que ce virus de type H9N2 n'est en aucun cas transmissible à l'Homme ni d'une manière directe ni encore à travers la consommation de produits avicoles.

Pour sa part, le président de l'Association nationale des producteurs des viandes de volailles (APV), Aziz El Arabi, a souligné que cette rencontre vise à sensibiliser les éleveurs de volailles quant à l'influenza aviaire faiblement pathogène de type H9N2, qui n'a pas eu, pour le cas du Maroc en général et de la région Tanger-Tétouan en particulier, des effets néfastes sur le secteur avicole, comme c'est le cas pour de nombreux pays asiatiques, européens ou encore africains, notant ainsi que ce virus ne présente aucun danger pour les consommateurs de viandes de volailles et d'œufs.

Cette rencontre de sensibilisation sera également organisés dans d'autres villes du Royaume, afin d'éclaircir l'opinion publique quant à la situation sanitaire des élevages avicoles, les moyens de prévention et les mesures de biosécurité en élevage de volailles, notamment les barrières sanitaires pour la protection contre les maladies aviaires, a-t-il indiqué.

De son côté, le directeur de la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole au Maroc (FISA), Chaouki Jerrari, a souligné que cette manifestation, qui s'inscrit dans le cadre d'une série de rencontres organisées dans toutes les régions du Royaume, vise à sensibiliser les professionnels du secteur avicole aux effets du virus H9N2 sur les élevages avicoles et les mesures nécessaires pour la prévention et la lutte contre ce virus, et à mettre l'accent sur les actions mises en place par les associations professionnelles, notamment la FISA et l'APV, en coordination avec l'ONSSA et la direction de production des filières agricoles, relevant du ministère de l'Agriculture et de la pêche maritime, visant à accompagner cette crise sanitaire.

Cette rencontre, organisée par l'APV en partenariat avec la FISA, vise aussi à informer les consommateurs que les produits avicoles ne présentent aucun danger sur leur santé, car ce virus attaque uniquement les volailles et n'est pas transmissible à l'Homme, et à sensibiliser les éleveurs de volailles aux mesures à mettre en œuvre afin de protéger son élevage de l'introduction de ce virus, a-t-il poursuivi.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case