Laâyoune se prépare à la visite du roi Mohammed VI


C’est ce vendredi 5 février 2016 que doit débuter la visite du roi Mohammed VI à Laâyoune, sa deuxième en moins de trois mois dans la capitale officieuse du Sahara, où il avait prononcé en novembre 2015 un discours. C’était à l’occasion du quarantième anniversaire de la Marche verte, commémorant la récupération de la région. C’est dès la veille, jeudi 4 février 2015, que le Souverain devrait cela dit être sur place, où ses conseillers travaillent d’arrache-pied "depuis une quinzaine de jours", nous révèlent des sources locales. Les membres du Cabinet royal logent dans un hôtel, entièrement réservé pour l’occasion, poursuivent nos sources. Le Roi, lui, devrait séjourner à proximité de la wilaya de la nouvelle région de Laâyoune-Sakia El Hamra, dans la maison d’hôte du bâtiment.


Comme à l’accoutumée, les services de sécurité sont déployés dans les quatre coins de la ville, avons-nous pu constater. Ils sont en état d’alerte permanent en cas d’éventuels troubles. Les militants séparatistes, réclamant l’établissement d’un Etat sahraoui indépendant, sont en effet nombreux à Laâyoune. Les portraits du roi Mohammed VI, placardés partout, sont susceptibles d’être visés. Deux à trois éléments des forces de l’ordre se relaient régulièrement pour les garder.


Une grande tente a été dressée place du Méchouar, en face du Palais des congrès, la même qui avait accueilli le lancement officiel, lors de l’ultime visite royale, du nouveau modèle de développement du Sahara. Cinq conventions avaient, alors, été signées devant le Souverain, en vue de mettre en œuvre le modèle. Par la même occasion, le Roi devait donner le coup d’envoi de plusieurs chantiers concernant les infrastructures de Laâyoune. Il s’agit notamment de la future gare routière de la ville, la plus grande, d’après nos informations, du continent africain. Le lancement de ces chantiers avait cependant, à la dernière minute, été reporté, en raison du syndrome grippal aigu qu’avait contracté, quelques jours avant son déplacement dans la région, le Souverain dans le sous-continent indien, dans lequel il venait de prendre part, en octobre 2015, au troisième sommet du Forum Inde-Afrique.


Le roi Mohammed VI devrait également, d’après nos sources, lancer le chantier de la nouvelle voie rapide devant relier Laâyoune à la frontière avec la Mauritanie, à quelque 800 km, et partant au Sud du Sahara. Il avait affiché son ambition, dans son dernier discours de la Marche verte, de faire des provinces du Sud une plateforme de transport en Afrique.


Des média locaux font état de la tenue, samedi 6 février 2016, d’un conseil des ministres. Rien, cela dit, n’a filtré sur son ordre du jour, ni sur d’éventuelles nomination, fort attendues, ajoutent les mêmes sources.


Laisser un commentaire