Large couverture des élections communales et régionales par les médias étrangers

© photo : DR
© photo : DR

Les élections communales et régionales de ce vendredi 4 septembre, les premières depuis l'adoption de la Constitution de 2011, font l'objet d'une large couverture de la part de plusieurs groupes médiatiques internationaux qui ont dépêché des équipes journalistiques et techniques.

En plus des journalistes accrédités au Maroc, différents médias étrangers dont l'Agence France Presse, le quotidien "Le Monde", des chaînes de télévision ''Al Jazeera Al-Ikhbariya'', ''Al Jazeera English'', ''Sky news arabia'', ''Alaraby-TV'', ''France 24'' et ''Al Mayadeen TV'', ont dépêché des envoyés spéciaux afin de suivre cet important rendez-vous électoral.

Ces élections bénéficient également d'une importante couverture assurée par les différents correspondants étrangers et marocains accrédités au Maroc, et travaillant pour plusieurs médias étrangers. Ce sont pas moins de 94 journalistes et photographes de presse qui sont mobilisés pour couvrir tous les aspects de ces élections, selon des données recueillies auprès du ministère de la Communication.

Pour Hachem Ahl Berra, journaliste à Al-Jazeera English, "cette forte présence au Maroc de médias étrangers, notamment anglophones, est une occasion pour faire connaître aux téléspectateurs étrangers les spécificités de la scène politique marocaine''.

Ces échéances vont nous permettre de présenter aux téléspectateurs les élites politiques marocaines, dans un contexte marqué par cette nouvelle expérience de régions avec des prérogatives élargies, a-t-il dit dans une déclaration à la MAP.

Pour sa part, Mayssa Awad, journaliste à France 24, a confié à la MAP, être venue spécialement de Paris pour couvrir ces élections.

Et de rappeler que comme à l'accoutumée, France 24 veille à couvrir tous les rendez-vous importants au Maroc, soulignant que "la plupart des électeurs avec qui j'ai eu l'occasion de parler m'ont assuré que l'opération de vote se déroule normalement, dans le respect de la loi".

"Le même constat a été confirmé par des observateurs de partis politiques mandatés au sein des bureaux de vote", a précisé Mayssa Awad.

Plus de 14,5 millions de Marocains se rendent aux urnes ce vendredi pour les premières élections communales et régionales depuis l'adoption de la nouvelle Constitution.

Les électeurs devront élire leurs 31.503 représentants au sein des conseils communaux et régionaux parmi les 130.925 candidats représentant 29 partis politiques outre les candidats sans appartenance politique (SAP) au nombre de 1.232.

L'ouverture, vendredi matin, des bureaux de vote s'est déroulée dans des "conditions normales", selon le ministère de l'Intérieur qui se base sur les rapports préliminaires en provenance des préfectures, provinces et préfectures d'arrondissement.


Laisser un commentaire