Le Maroc en images à l'institut Cervantes de Tanger

Maroc-images-exposition-Tanger


 L'exposition collective "Marruecos en imagines" (Le Maroc en images), qui propose au public de découvrir à travers une soixantaine de clichés la diversité des affluents culturels du Royaume, la richesse de son héritage civilisationnel et la beauté de son paysage, a été inaugurée lundi soir à l'Institut Cervantes de Tanger.


Cette exposition, qui sera ouverte jusqu'au 31 mars courant, regroupe des créations artistiques puisées des voyages de trois amateurs de l'art de la photographie: le journaliste et écrivain espagnol Joaquin Mayordomo et les jeunes artistes marocains Ayoub El Badri et Anas Kaaouachi.

Les clichés exposés, d'une originalité singulière et d'une touche artistique à la fois raffinée et enracinée dans leur espace géographique et social, donnent à voir une variété de sites archéologiques et architecturaux et d'édifices historiques de différentes villes du Royaume, ainsi que des aspects de la vie sociale relatant les us, coutumes et traditions des Marocains, outre des portraits de femmes et d'hommes, bien qu'ils ne soient célèbres, reflètent le mode de vie et l'authenticité des habitants.

L'exposition des photos, dont la majorité est en noir et blanc, consacre aussi une bonne partie au paysage pittoresque marocain et plonge le visiteur dans sa diversité topographique, allant des hautes montagnes couvertes de neiges, en passant par les collines et les vastes plaines verdâtres jusqu'aux plages où s'accordent étendues désertiques et oasis verdoyantes, relatant ainsi la profondeur de la civilisation marocaine et un maillage identitaire qui singularise le Royaume.

Dans une déclaration à la MAP, Joaquin Mayordomo a confié que sa production artistique est le fruit de ses tournées effectuées durant une vingtaine d'années, soulignant qu'en dépit de ses réalisations tout au long de cette période, l'artiste espagnol n'a toujours pas étanché sa soif de la richesse civilisationnelle et de la beauté du paysage marocain.

De son côté, le jeune talent Ayoub El Badri, a souligné que ses clichés offrent une immersion dans différents espaces de la ville du détroit, ses édifices historiques et modernes et un panorama de la beauté de la nature, pour à la fois permettre au visiteur de découvrir le monde inaperçu de Tanger et mettre en lumière l'Histoire de la ville.

Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case