Le moment de l'explosion du kamikaze en Turquie

L'attentat suicide qui a frappé lundi la ville turque de Suruç, près de la frontière syrienne, a fait au moins 30 morts et une centaine de blessés, selon un nouveau bilan provisoire communiqué à l'AFP de source officielle turque.

L'attaque, attribuée par les autorités turques au groupe jihadiste Etat islamique (EI), s'est produite dans le jardin d'un centre culturel de Suruç (sud), où résidait un important groupe de jeunes militants de gauche et prokurdes qui souhaitaient participer à la reconstruction de Kobané, de l'autre côté de la frontière.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case