Le président de la Chambre des représentants s'entretient avec le président du Parlement européen

Rachid Talbi Alami avec le président du Parlement européen, Martin Schulz
Rachid Talbi Alami avec le président du Parlement européen, Martin Schulz

Le président de la Chambre des représentants, Rachid Talbi Alami s'est entretenu, mardi à Strasbourg, avec le président du Parlement européen, Martin Schulz ainsi qu'avec les chefs des principaux groupes politiques de cette institution.

M. Talbi Alami, président de l'Assemblée parlementaire de l'Union pour la Méditerranée (AP-UpM), a eu ainsi des entretiens avec Manfred Weber, président du groupe du Parti populaire européen (PPE) et Gianni Pittella, président du Groupe de l'Alliance progressiste des socialistes et démocrates (S&D).

Le président de la Chambre des représentants, qui était accompagné notamment de l'Ambassadeur, Chef de la mission du Maroc auprès de l'Union Européenne, Menouar Alem, s'est entretenu également avec Pier Antonio Panzeri, co-président de la Commission parlementaire mixte Maroc-UE et Gilles Pargneaux, président du Groupe d'amitié UE-Maroc.

Dans une déclaration à la presse, M. Talbi Alami a indiqué que ses discussions avec le président du Parlement européen et les chefs des groupes politiques de l'hémicycle européen ont permis d'aborder plusieurs questions d'actualité relatives à l'espace méditerranéen, notamment la migration, le défi sécuritaire, l'énergie et les changements climatiques.

Ces entretiens ont été axés sur les moyens de renforcer les relations entre l'UE, le Parlement européen et le Parlement marocain, ainsi que les relations entre le Maroc et les différents pays de l'UE, a-t-il ajouté, relevant que la question de l'intégrité territoriale du Royaume a été aussi évoquée.

A cet égard, le projet du gouvernement suédois de reconnaitre la pseudo- rasd a soulevé les interrogations des interlocuteurs européens qui cherchent à trouver des explications à cette attitude, a souligné le président de la Chambre des représentants, mettant l'accent sur la volonté des groupes politiques PPE et S&D de collaborer avec le Maroc en vue de convaincre le gouvernement suédois de reconsidérer ledit projet.

 


Laisser un commentaire