Immo GCAM 1000x90

L'enfant terrible des islamistes


Abdelali Hamieddine, vice-président du conseil national du PJD


On ne présente plus Abdelali Hamieddine. Actuellement au coeur d’une affaire judiciaire rocambolesque dans laquelle il est poursuivi devant la cour d’appel de Fès pour participation au meurtre de l’ancien étudiant gauchiste Benaïssa Aït Ljid, en 1993, Abdelali Hamieddine est farouchement défendu par ses collègues dans le PJD, à commencer par son mentor, Abdelilah Benkirane. Ce dernier crie au scandale et à la manipulation politique après la réouverture d’un procès où Hamieddine a été par le passé condamné à 2 ans de prison ferme. Figure politique connue, ce natif de Fès en 1971 a milité dans le PJD depuis 1997.

Il gravira les échelons du parti pour en devenir, depuis 2012, vice-président du conseil national. Il a officié également en tant que membre au secrétariat général du parti entre 2008 et 2017. Connu pour sa proximité avec Abdelilah Benkirane, qui le protègera tout au long de son parcours politique, Hamieddine est membre de la Chambre des conseillers, où il préside la commission de l’éducation et des affaires sociales et culturelles. Sa maitrise des dossiers politiques de la capitale l’a conduit à se faire élire vice-président du conseil de la région Rabat-Salé, où il joue un rôle important. Tout comme il intervient au conseil municipal de Rabat, où il chapeaute le volet de la formation et celui des droits humains. Des domaines qui le passionnent tout particulièrement, depuis son jeune âge, puisqu’il préside le forum de la dignité pour les droits de l’Homme.

Après une licence en droit en 1995 et un doctorat en droit constitutionnel en 2002, il a enseigné cette discipline juridique à l’université Abdelmalek Essaadi à Fès puis à l’université Mohammed V de Rabat. Ce spécialiste du droit constitutionnel doublé d’un homme politique expérimenté réussira-t-il à surmonter l’épreuve judiciaire qui l’attend? Fort du soutien de son parti, Abdelali Hamieddine affronte désormais un nouveau défi dans sa carrière politique dont il ne connaît ni l’issue ni les ficelles.

Laisser un commentaire