M. Mezouar plaide pour une "feuille de route" arabo-islamique pour stopper les agressions israéliennes

Conférence de presse conjointe de Salaheddine Mezouar et son homologue émirati, S.A. Cheikh Abdellah Ibn Zayed Al Nahyane Conférence de presse conjointe de Salaheddine Mezouar et son homologue émirati, S.A. Cheikh Abdellah Ibn Zayed Al Nahyane

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Salaheddine Mezouar a plaidé, mardi à Fès, pour une "feuille de route" arabo-islamique visant à amener Israël à stopper ses agressions répétées contre les Palestiniens et la ville d'Al Qods Acharif.

"Cette approche (feuille de route) est de nature à contribuer à faire pression sur la communauté internationale pour intervenir et amener Israël à stopper ses agressions contre les Palestiniens et Al Qods Acharif", a dit le ministre lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue émirati, S.A. Cheikh Abdellah Ibn Zayed Al Nahyane, au terme de leurs entretiens.

Il a souligné que les deux chefs d'Etat, SM le Roi Mohammed VI, président du Comité Al Qods, et son frère Son Altesse Cheikh Khalifa Ben Zayed Al-Nahyane, Président de l'Etat des Emirats Arabes Unis, placent la question palestinienne et la défense de la cité sainte, à la tête des priorités des deux pays pour mettre un terme à ces agressions répétées des forces d'occupations israéliennes.

Le ministre a fait savoir que les efforts tous azimuts déployés par les deux pays ont réussi à faire renaître la question palestinienne, relevant que toute mobilisation arabo-islamique est de nature à contribuer amplement à mettre fin à ces agressions.

Après avoir souligné l'intérêt particulier accordé à la question palestinienne et Al Qods Acharif par le monde arabe et islamique, il a fait état d'une "profonde préoccupation et inquiétude" des deux pays quant à la situation dans les territoires palestiniens occupés.

Pour sa part, le ministre émirati a salué le rôle du Comité Al Qods, que préside SM le Roi Mohammed VI, et Bayt Mal Alqods, dans la protection de la cité sainte et les Maqdessis.

"La question palestinienne et Al Qods Acharif occupent une place de choix parmi les priorités de l'Etat des Emirats Arabes Unis et le Maroc", a-t-il insisté.

S.A. Cheikh Abdellah Ibn Zayed Al Nahyane a affirmé que les dirigeants des deux pays "suivent de près tous les développements de cette question vu les impacts de toute agression contre Al Qods sur tous les arabes et les musulmans".

Il a insisté sur la nécessité de prospecter les meilleures voies en matière de droit international et de droit humanitaire pour mettre un terme aux agressions israéliennes répétées à l'encontre du peuple palestinien et la ville d'Al Qods.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case