Le Maroc alimente les pays du nord en main d'oeuvre

Oranges amères

Ils sont des milliers de travailleurs saisonniers dans les champs d’Espagne et de France pour assurer la collecte des agrumes et des primeurs. Salaires au rabais et harcèlement des femmes. Et pourtant, ces offres d’emploi venues d’ailleurs sont très recherchées et par les jeunes chômeurs de la rive Sud de la Méditerranée et par le gouvernement.

Qui a dit qu’il n’y avait pas suffisamment de travail pour nos demandeurs d’emploi? Il y en a, n’en déplaise, mais à l’étranger. Foi des toutes dernières statistiques du ministère du Travail et de l’Insertion professionnelle; et de l’ANAPEC (Agence nationale de la promotion de l’emploi et des compétences). À fin septembre 2019, ils étaient déjà 22.735 personnes qui ont choisi pour lieu de travail et de résidence, plus ou moins long, l’Espagne, le Canada, les Émirats arabes unis, le Qatar et l’Allemagne; soit une augmentation de 5,3% par rapport à la même date de l’année précédente. L’ANAPEC a eu la part du lion, avec 14.915 travailleurs. Deux facteurs attirent l’attention sur ces chiffres globaux: la proportion de femmes, soit 98% du total, et leur présence quasi exclusive dans les champs pour des tâches saisonnières.

Dans la ventilation de ces offres d’emploi venues d’ailleurs, l’Espagne joue les premiers rôles devant la France, avec 14.618 travailleurs régulièrement recrutés pour la cueillette des produits agricoles. Quant à la France, elle a recruté 6.291 personnes dans le cadre de la migration saisonnière et 2.248 recrues à titre de migration économique.

Le Canada arrive en troisième position avec 100 travailleurs engagés et de solides promesses d’amélioration du score actuel, dans les secteurs clés de coopération. Il est indéniable que l'encadrement administratif du flux migratoire, s’il ne peut pas l’endiguer, aura contribué à le rationaliser. L’époque de la libre circulation des biens et des personnes a progressivement été réduite à sa plus simple expression. En somme, va pour les biens, mais surtout pas pour les personnes. De même que ce contrôle d’un phénomène irrésistible aura permis, autant que faire ce peut, de renoncer à ces tendances suicidaires qui consistent à enfourcher des embarcations aléatoires pour émigrer.

Harcèlement et chantage
L’outil pour s’y opposer ne pouvait être mieux choisi que par des mesures créatrices d’emplois, quitte à ce qu’ils soient temporaires ou sous d’autres cieux. Ce tableau, un peu trop parfait, a été, à plusieurs reprises, assombri par des comportements inqualifiables à l’égard des femmes travailleuses. Celles-ci ont été l’objet de harcèlement et de chantage contraire à nos us et coutumes. Le Maroc s’y est opposé par tous les moyens juridiques à l’international. Cette situation nous renvoie aux mineurs marocains en déshérence dans les rues de Sebta et Melillia, de préférence le soir. Image désolante d’une partie de nousmêmes que nous avons du mal à assumer.

À tel point que le gouvernement espagnol en a appelé à son homologue marocain pour qu’il prenne ses responsabilités dans ces présides qui sont les nôtres, paraît-il. Moralité de l’histoire, le Maroc ne peut avoir de meilleur moyen d’auto-défense que par la mobilisation des forces vives de la nation pour son propre développement.


2 commentaires

  • Abdelhafid

    7 Décembre 2019

    Malheureusement on alimente la prostitution dans le Nord!!!

  • ben mhammed

    10 Décembre 2019

    Le Maroc devrait avoir honte de quemander quelques milliers de contrats temporaires contre lesquelles il va payer tres cher sur d autres front.Il faut pas oublier que dans les compagnes precedentes ces memes responsables repetaient a qui veut l entendre l exploit qu ils ont reussi alors que des femmes dont plusieurs mariees ont ete repudiees par leur maris suite au scandale du harcelement sexuel si ce nest pas de viol dont ils s agissait.Je ne pourrai jamis comprendre comment nos responsables musulmans envoient de la chair fraiche loin de leur familles sachant bien que notre reputation a ete salie a jamais par le laxisme des autorites en ce qui concerne la morale ou la debauche .a lire et entendre les medias etranger le maroc a detrone la thailande dans le domaine .Je n arrive plus a defendre mes compatriotes marocaines alors que les scandales s eparpillent dans tous les coins du monde et dans les media specialisees du vice et de la luxure

Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case