Mauritanie: un nouveau ministre des AE après un remaniement partiel

Mohamed Abdelaziz, président de la Mauritanie. Mohamed Abdelaziz, président de la Mauritanie.

Le gouvernement mauritanien a subi, mardi, un remaniement partiel, marqué par la nomination d'Isselkou Ould Ahmed Izid Bih à la tête du ministère des Affaires étrangères, en remplacement de Hammadi Ould Amimou qui occupait ce poste depuis septembre dernier.

M. Izid Bih, ancien chef de cabinet de la présidence, a été surtout chef de l'Union pour la République (UPR, parti au pouvoir), après avoir été ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, puis de l'Equipement et du Transport.

En septembre 2015, il est nommé président de l'Autorité de régulation, une importante institution chargée de la régulation des activités exercées sur le territoire mauritanien dans plusieurs secteurs (eau, électricité, télécommunications, poste, etc.).

Il s'agit du quatrième remaniement que connaît le gouvernement Yehya Ould Heddamine depuis son entrée en fonction en août 2014, dans le sillage des présidentielles de juin de la même année ayant consacré le président Mohamed Ould Abdelaziz pour un deuxième mandat de cinq ans.

Le changement gouvernemental a apporté une réorganisation du département des affaires économiques et du développement et celui des finances, fusionnés en un seul ministère (économie et finances) confié à Moctar Ould Djay, l'argentier du pays.

L'une des surprises du remaniement est la nomination du Pr. Kane Boubacar, qui était le médecin personnel du chef de l'Etat, à la tête du ministère de la Santé.


Laisser un commentaire