Mme Bouaida s'entretient avec l'experte indépendante de l'ONU Virginia Dandan

Mme Bouaida s'entretient avec l’experte indépendante de l'ONU Virginia Dandan Mme Bouaida s'entretient avec l’experte indépendante de l'ONU Virginia Dandan

La ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Mbarka Bouaida, a eu des entretiens, vendredi à Rabat, avec l'experte indépendante des Nations unies sur les droits de l'Homme et la solidarité internationale, Virginia Dandan, qui effectue une visite de travail au Maroc.

La visite au Maroc de Mme Dandan s'inscrit dans le cadre de l'ouverture du Royaume sur les mécanismes onusiens des droits de l'Homme, notamment les procédures spéciales.

Lors de cette entrevue, la ministre déléguée a passé en revue les réformes politiques, législatives et institutionnelles engagées par le Maroc depuis plusieurs années, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, renforcées par la mise en œuvre de la nouvelle constitution qui accorde une grande importance aux libertés individuelles et aux droits humains et s'érige en véritable charte nationale des droits de l'Homme.

L'accent a été également mis sur les réalisations accomplies par le Maroc dans le domaine du respect des Droits de l'Homme et de la liberté d'expression.

Dans ce sens, Mme Bouaida a souligné l'importance de l'Initiative nationale pour le développement humain, lancée en 2005 par SM le Roi Mohammed VI, qui s'inscrit dans une vision d'ensemble visant à atténuer les vulnérabilités et les inégalités, notant à cet égard que le Maroc a fait preuve d'un engagement fort en faveur d'une approche proactive pour la promotion de l'émancipation des femmes et l'égalité de genre, en mettant en place des réformes structurelles et en prenant des mesures efficaces, visant à renforcer le rôle de la femme dans la construction d'une société moderne.

Dans ce contexte, Madame Bouaida a rappelé que la nouvelle Constitution de 2011 ouvre la voie à une lutte efficace contre la discrimination à l'égard des femmes et à la pleine jouissance de leurs droits et libertés à caractère civil, politique, économique, social, culturel et environnemental.

La ministre déléguée a, en outre, fait état des grands projets structurants lancés dans les régions du Sud, ce qui traduit, en fait, l'engagement du Maroc de réussir le développement intégré de cette région pour en faire un hub, doté de toutes les infrastructures nécessaires, visant à lier le Royaume aux autres pays africains.

Cette première visite dans le Royaume de Mme Dandan porte sur "les bonnes pratiques de solidarité internationale à travers l'examen de la coopération internationale, notamment la coopération pour le développement", selon un communiqué du Haut-commissariat de l'ONU aux droits de l'Homme.

Selon la même source, la visite de l'experte indépendante au Maroc est l'occasion d'évaluer les initiatives et les efforts de développement visant à créer les conditions nécessaires pour la réalisation de tous les droits de l'Homme dans le pays, plus particulièrement les droits économiques, sociaux et culturels.

A cette occasion, elle aura des entretiens avec les représentants des institutions et départements spécialisés dans la coopération internationale, y compris dans la coordination de l'aide au développement aussi bien reçue qu'apportée par le Maroc, ainsi que les partenaires au développement et les bénéficiaires de la solidarité internationale.

Mme Dandan s'entretiendra, en outre, avec nombre d'organisations de la société civile œuvrant pour l'avancement des droits économiques, sociaux et culturels ainsi qu'avec toutes autres parties prenantes.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case