Nezha Bouchareb, ministre de l'Aménagement du territoire national, de l'Urbanisme et de l'Habitat

C’est une femme engagée politiquement, socialement et environnementalement. La nouvelle ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, membre du conseil national du Mouvement populaire, récemment (juillet 2019) élue par ailleurs présidente de l’organisation de la femme harakie, est plus connue, en dehors de sa présence remarquée au sein de son parti, pour son militantisme associatif, très porté sur les questions de l’environnement et du développement durable.

Pour ne citer que cet exemple, elle est co-fondatrice de l'Alliance mondiale des savoir-faire ancestraux pour le climat (AMSEC). Diplômée de l’école Mohammedia des ingénieurs, spécialité Environnement et développement territorial, lauréate également de l’ISCAE, Mme Bouchareb, Tangéroise d’origine, préside aussi, pour un deuxième mandat de 4 ans, ConnectinGroup international, une ONG féminine internationale, créée en 2011, qui oeuvre pour la promotion des compétences féminines dans des postes de décision, en renforçant leurs compétences et leurs connaissances en matière «de politique et géopolitique, de citoyenneté, de communication et de leadership».


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case