Les opposants de Benchemmas en force


Les 30 et 31 août 2019 marquent un tournant dans la guerre que se livrent les pro Benchemmas et ses opposants. A Tanger, en cette fin de la saison estivale, les opposants ont gagné une belle bataille. Celle dorganiser un grand meeting malgré les tentatives du secrétaire général qui considèrent toute action de leur part comme étant illégale. Sous la bannière de la Commission préparatoire du 4e congrès du Parti authenticité et modernité (PAM), présideé par Samir Goudar, les anti Benchemmas ont réalisé leur plus grand show, une sorte de répétition générale avant le congrès.
Il y avait là des ténors du parti, Fatima Zahra Mansouri, présidente du conseil national, Abdellatif Ouahbi, ancien président du groupe parlementaire, Samir Goudar qui a dirigé les débats, des parlementaires notamment de la région du Nord, des élus locaux et des centaines de sympathisants.
 
Pour Samir Goudar, l’objectif de la rencontre a été atteint, d’abord envoyer un message clair au secrétaire général actuel selon lequel il est plus que jamais seul. Ensuite, s’atteler de manière résolue à la  préparation des documents nécessaires pour la tenue du prochain congrès. Enfin,  établir un calendrier des tournées régionales en prévision du congrès.

Quant à la réaction de Benchemmas, M. Goudar considère que ses agissements en changeront rien dans la réalité des choses. «Il peut multiplier, comme il veut et autant qu’il veut, les communiqués, mais nous sommes décidés à aller de l’avant pour redorer le blason de notre parti et organiser le prochain congrès dans les délais fixés par notre commission qui est la seule habilitée à en décider».
 

Une chose est sure, la rupture entre Benchemmas et ses opposants est bel et bien consommée. Quant au parti, il a subi un sérieux coup.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case