Passation de pouvoirs à Casablanca entre Mohamed Sajid et Abdeaziz El Omari


Le nouveau maire de Casablanca, M. Abdeaziz El Omari, a estimé, lundi, que la clé de la réussite dans tout chantier de développement réside dans la coopération entre l'ensemble des parties concernées.

"Casablanca a besoin de l'ensemble de ses habitants ainsi que des représentants de ses collectivités locales au niveau de la région, de ses acteurs économiques et du tissu associatif pour travailler la main dans la main afin de réaliser les objectifs de développement tant attendus", a souligné M. El Omari lors de la cérémonie de passation de pouvoirs entre lui et le maire sortant, Mohamed Sajid.

Intervenant lors de cette cérémonie, tenue en présence notamment du wali de la région du Grand Casablanca, Khalid Safir, des gouverneurs des préfectures d'arrondissements de Casablanca, des élus, des représentants des associations de la société civile et des autorités locales, M. El Omari a indiqué que les élections du 4 septembre ont reflété la volonté des Casablancais de continuer sur la voie de la réforme au niveau local.

"C'est un message fort de la part des Casablancais. Cette réforme requiert une stratégie claire basée sur une approche participative impliquant tous les acteurs économiques et la société civile pour réussir ce chantier de grande envergure", a-t-il insisté.

Cette stratégie devrait réaliser un équilibre entre le développement économique, le renforcement des infrastructures et les prestations de service offertes aux citoyens, a-t-il ajouté.

Pour sa part, M. Sajid a exprimé sa fierté d'avoir servi pendant deux mandats la ville de Casablanca, mettant l'accent sur les projets réalisés ou en cours de réalisation durant cette période. Il s'est également félicité du "sens civique" des Casablancais.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case