Plus de 5.000 migrants ont franchi les frontières hongroises dimanche

© Photo : DR © Photo : DR

 

Plus de 5.000 migrants sont entrés dimanche en Hongrie à deux jours de l'entrée en vigueur d'une loi qui rend l'immigration illégale passible d'une peine de prison, a annoncé lundi la police.

Au total, 5.809 personnes ont pu franchir les frontières hongroises, ce chiffre bat le record de 4.330 arrivées samedi, a précisé la police, les migrants étant engagés dans une véritable course contre la montre. A partir de mardi, le franchissement de la clôture érigée par la Hongrie à la frontière avec la Serbie sera passible d'une peine de prison.

Selon le site d'informations hongrois Index.hu, la Serbie va tenter de "forcer" l'entrée en Hongrie de 25.000 à 30.000 migrants lundi, avant l'entrée en vigueur de la nouvelle loi.

Le site, citant des sources officielles hongroises, a affirmé que la Serbie fournirait un nombre plus élevé de cars aux migrants qui entrent sur son territoire par la Macédoine, venant de Grèce, afin de leur permettre de gagner la Hongrie.

Une fois arrivés en Hongrie, les migrants tentent de poursuivre leur voyage vers l'Europe occidentale, notamment l'Allemagne et la Suède, à travers l'Autriche, comme l'ont fait des dizaines de milliers de personnes au cours des dernières semaines.

Berlin a cependant annoncé dimanche la réintroduction "provisoire" de contrôles à ses frontières face à l'afflux de réfugiés et tous les trains entre l'Autriche et l'Allemagne ont été suspendus, laissant des milliers de migrants bloqués en Autriche.

La Hongrie qui veut rendre sa frontière avec la Serbie hermétique à l'immigration clandestine a érigé une clôture barbelée sur les 175 km du tracé de la frontière et un recours accru à l'armée sera autorisé dans la zone à partir de mardi.

 

 

© APS

 


Laisser un commentaire