Portrait : Le Pr marocain de neuroscience El Manira élu à l'Académie royale suédoise qui décerne le prix Nobel

elmanira_abdel
L'éminent professeur marocain de neuroscience, Abdeljabbar El Manira, a été élu membre de la prestigieuse  Académie royale des sciences de Suède qui décerne le Prix Nobel.


Professeur au Département de neuroscience à l'Institut de Karolinska (Suède)  qu'il a intégré en 1992, M. El Manira a été désigné membre de la catégorie des  sciences de la vie, l'un des dix domaines scientifiques ou classes, selon le  jargon de l'Académie. "J'ai l'immense plaisir de vous informer que l'Académie royale des sciences  de Suède a décidé, lors de son Assemblée générale du 11 novembre, de vous élire  membre étranger de la sixième classe des sciences de la vie", souligne la  lettre adressée par la prestigieuse institution au professeur marocain et  signée par son secrétaire général, Goran K. Hanson.


Ce natif de Rabat en 1965 est professeur distingué (Chair d'excellence) et  directeur du Laboratoire neurobiologie des mouvements à l'Institut Karolinska,  Université de médecine de Stockholm, dont le Comité désigne le Prix Nobel de  physiologie ou de médecine. A l'Institut Karolinska, il a gravi les échelons dans le monde de la  recherche pour assumer de hautes fonctions, notamment directeur du laboratoire  de la neurobiologie du mouvement.


Le Pr marocain coiffe, en outre, le poste de directeur du laboratoire  "Movement Disorders" à l' Institute of "brain disorders" de l'Université de  médecine de Pékin, de même qu'il fait partie de plusieurs Agences de recherche  aux Etats-Unis et en Europe et du Comité éditorial de diverses revues et  journaux scientifiques. Ses travaux de recherche en sciences neurologiques, publiés dans des revues  scientifiques les plus prestigieuses, ont contribué à déchiffrer comment les  réseaux neuronaux dans le cerveau humain transforment les intentions de  celui-ci en actions. Ils ont une portée clinique en neurologie pour les  maladies neurodégénérative et les paralysées.


Mais c'est au Maroc que l'éminent professeur a entamé son parcours  universitaire avec une Licence en Biologie à l'Université Mohammed V de Rabat  en 1988 avant de partir pour la France pour y décrocher un DEA puis un Doctorat  en neuroscience à l'Université d'Aix-Marseille. Membre correspondant de l'Académie Hassan II des sciences et techniques, il  avait reçu plusieurs prix et distinctions internationales, dont le prix  "Distinguished Professor Award", décerné par l'Institut médical de l'Université  Karolinska de Stockholm, classé parmi les meilleurs centres de recherches à  l'échelle mondiale. 


En 2010, le Pr El Manira avait été décoré par SM le Roi Mohammed VI du  Ouissam du Mérite national de l'ordre de commandeur. "L'honneur et la bienveillance dont m'a entouré Sa Majesté en me décorant du  Ouissam du Mérite national de l'ordre de commandeur, à l'occasion de la fête du  Trône 2010, ont aiguisé et fortifié ma détermination pour consentir davantage  d'efforts afin de servir les intérêts de notre pays, le Maroc, et être à la  hauteur de la confiance de notre Souverain", a déclaré le Pr marocain.


Le Pr El Manira, qui a, en outre, contribué à de nombreuses initiatives  scientifiques entre Institutions marocaines et Organisations internationales, a  réaffirmé sa grande détermination à faire profiter son pays natal des  connaissances approfondies des transformations technologiques en biomédecine et  de l'enseignement supérieur qu'il a acquises à l'échelle internationale.


L'Académie royale suédoise des sciences est un établissement indépendant qui  a pour objectif principal la promotion des sciences et le renforcement de leur  influence dans la société, lit-on sur son site Internet.


Chaque année, l'Académie décerne les Prix Nobel de physique et de chimie et  des sciences économiques à la mémoire d'Alfred Nobel, ainsi que le Prix  Crafoord et un certain nombre d'autres grandes récompenses. Elle se veut également un Forum où les chercheurs peuvent se retrouver  au-delà des frontières disciplinaires pour offrir des créneaux de recherche  uniques en matière de soutien aux jeunes chercheurs, récompenser les  contributions éminentes à la recherche, nouer des contacts scientifiques  internationaux, agir en tant que voix de la science et influencer les priorités  de la politique de recherche, outre le fait de stimuler l'intérêt pour les  mathématiques et les sciences naturelles dans les écoles et de diffuser  l'information scientifique sous diverses formes.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case