Pour le bien-être des Marocains

fondation-mohammed6 © Photo : DR

Comme chaque année,  particulièrement en ce  mois sacré de Ramadan,  la solidarité prend  tout son sens dans notre  pays. Cet élan national, mené par  la Fondation Mohammed V, s’est  traduit, le jedui 25 juin 2015, par le  lancement de la caravane médicale itinérante de prévention et de lutte  contre les maladies chroniques.  Ciblant les populations les plus défavorisées,  cette campagne devrait  sillonner plusieurs provinces et préfectures  du Royaume.


Elle a d’abord  débuté à Témara puis elle couvrira  d’une manière successive les villes  de Salé, Fès, la région d’El Haouz et Oujda. L’objectif de cette opération  de grande envergure est de dispenser  plus de 10.000 consultations et ce  dans plusieurs spécialités. On peut  citer par exemple l’ophtalmologie, la  gastro-entérologie, l’odontologie, la  radiologie ainsi que la pneumo-phtisiologie.  Ces consultations seront, en  effet, menées par une vingtaine de médecins et 14 infirmiers. Sept unités  médicales mobiles équipées d’appareils  de radiologie numérique, d’échographie,  d’ophtalmologie, d’un fauteuil de  soins dentaires et d’automates d’analyses  biologiques sont aussi mobilisées,  ainsi qu’une pharmacie et une ambulance.


La veille du lancement de cette campagne,  S.M. le Roi Mohammed VI inaugurait,  au quartier Annahda à Rabat,  des travaux de construction d’un centre  de proximité pour la prise en charge des  enfants atteints d’incapacité motrice  cérébrale.
D’un investissement de 5  millions de dirhams, le projet a été  entièrement réalisé par la Fondation  Mohammed V pour la solidarité et ses  partenaires. Le lundi 29 juin, enchaînant  les projets sociaux pour améliorer  les conditions de vie des Marocains,  le Souverain a procédé à la pose de la  première pierre de la section régionale  du centre national Mohammed VI des  handicapés. Le même jour, il a également  procédé à l’inauguration d’un  centre de formation et d’animation du  tissu associatif. Réalisés par la Fondation  Mohammed V pour la Solidarité,  ces projets vont coûter la bagatelle de  30 millions de dirhams.


Fédérer les actions
Avec la section régionale du Centre  national Mohammed VI des handicapés,  Casablanca disposera d’un espace  d’encadrement médical et socio-éducatif  qui propose une prise en charge  intégrée aux personnes atteintes de  déficience physique ou mentale. Cette  antenne régionale a pour vocation de  mettre à disposition des associations  spécialisées, un cadre coopératif et institutionnel  leur permettant de fédérer  leurs actions en faveur des personnes  ciblées.


Les enfants à besoins spécifiques seront  en effet assistés tout au long de leurs  cursus scolaires, pour faciliter leur  insertion dans le marché de l’emploi.  D’autres prestations seront proposées  par le centre, tels que la prise en charge  sociale des enfants, l’accompagnement  de leurs familles ainsi que le développement d’activités sportives.  L’objectif est de mettre en place  toutes les conditions d’une insertion  socio-éducative et professionnelle  optimale des bénéficiaires. Pour  le centre de formation et d’animation  du tissu associatif, ce projet  s’inscrit en ligne avec les efforts  déployés par S.M. le Roi en faveur  de la professionnalisation de l’action  associative, le développement  de l’expertise des coopératives, la  promotion de l’économie sociale  et solidaire ainsi que de l’initiative  privée.


Doté d’une superficie couverte de  2.097 m2, le nouveau centre abrite  un pôle “Associations” comprenant  des ateliers consacrés notamment  aux actions humanitaires, au management  des associations, au management  des centres sociaux et à la  conception et gestion des projets.


Il comporte également un pôle  “Coopératives” abritant des ateliers  d’entreprenariat, de communication  associative, des métiers verts,  ainsi qu’un centre de documentation  et d’information et des salles  d’informatique, d’encadrement pédagogique et de conférence.  La cérémonie d’inauguration de ce  centre a été marquée par la remise  par le Souverain de matériel d’appui  et de divers équipements (ordinateurs,  photocopieurs, vidéoprojecteurs,  caméras, etc.). Il s’agit d’un don de  la Fondation Mohammed V pour la  Solidarité, au profit de 22 associations  de la région du Grand Casablanca.




S.M. le Roi inaugurant un centre de formation pour les femmes à Kénitra. S.M. le Roi inaugurant un centre de formation pour les femmes à Kénitra.

Formation qualifiante
Cette chaîne de solidarité s’est poursuivie,  mardi 30 juin 2015, avec la  pose par S.M. le Roi Mohammed VI,  de la première pierre d’un centre de  formation professionnelle multidisciplinaire  et l’inauguration d’un Centre  de formation professionnelle dans les  métiers de services. Portés également  par la Fondation Mohammed V pour la  Solidarité, ces projets, qui ont coûté 24  millions de dirhams, s’adressent aux  jeunes, particulièrement ceux vivant  dans un environnement vulnérable.


Ces centres, qui dispensent une formation  qualifiante, viennent conforter  les multiples actions menées par la  Fondation au niveau de la région de  Casablanca au profit des jeunes. Doté d’une enveloppe budgétaire de  14 millions de dirhams, le centre de  formation professionnelle multidisciplinaire,  situé à Sidi Moumen, offrira  aux jeunes déscolarisés, issus des  familles démunies, des formations  qualifiantes en génie électrique.  Les personnes concernées pourront  également bénéficier de formation  dans des métiers de service (développement  informatique, développement  Web, infographie, téléconseil)  et de commerce (gestion des entreprises,  comptabilité des entreprises,  techniques de vente, agents commerciaux).


Épanouissement des jeunes
Fruit d’un partenariat entre la Fondation  Mohammed V pour la Solidarité  et l’Office de la formation  professionnelle et de la promotion  du travail, ce projet devra participer  à l’épanouissement des jeunes et au  développement de leur sens de responsabilité  et de leurs compétences  professionnelles.


Quant au Centre de formation  professionnelle dans les métiers  de services, situé à Hay Hassani, il  offrira aux jeunes bénéficiaires de la  région des formations qualifiantes  dans des métiers porteurs d’emploi,  notamment ceux de développeur  informatique, de développeur des  applications Web et mobile, de technicien  de maintenance des supports  informatiques et réseaux, d’infographiste,  de téléconseiller et de  secrétaire médicale.


Bénéficiant à près de 450 jeunes par  an, ce centre dispensera également  des formations en commerce et gestion  d’entreprises, en comptabilité  des entreprises, et aux techniques  de vente. Le moins que l’on puisse  dire, c’est que ces divers projets, à  forte valeur ajoutée confirment une  nouvelle fois l’intérêt particulier  qu’accorde le Souverain à la formation,  à la qualification et à l’intégration  socio-professionnelle des  jeunes, conditions sine qua non à la  réussite de tout projet de société.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case