Psychose dans les régions enclavées

PLAN D’URGENCE CONTRE LA VAGUE DE FROID

Le nombre de provinces bénéficiant du plan d’intervention du gouvernement dans les zones enclavées pour la saison hivernale 2019-2020 a été porté à une trentaine de provinces, contre 17 seulement en 2009.

Le grand froid semble bel et bien s’installer au Maroc. C’est ainsi que de fortes chutes de neige se sont abattues, depuis vendredi 15 novembre 2019, dans plusieurs régions montagneuses, avec des températures glaciales en dessous de 0. D’où les belles images qui circulent sur les réseaux sociaux, de plusieurs villes marocaines recouvertes de magnifiques manteaux blancs pour le plus grand bonheur des passionnés de la neige. Mais l’arrivée de cette période de grand froid fait craindre, comme à l’accoutumée, l’aggravation de l’enclavement de nombreuses contrées rurales qui, sous le coup de fortes quantités de neige, s’isolent complètement du monde extérieur.

D’où le risque majeur pour ces régions de connaître des pertes humaines. Le spectre du douar Anefgou, dans la région de Khénifra, qui a connu en 2007 plusieurs cas de morts gelés par le froid, ne cesse, en effet, de revenir dans les esprits pendant l’hiver de chaque année.

Des mesures proactives
Cette psychose chez les habitants des régions enclavées grandit jour après jour alors que les autorités centrales et territoriales se mobilisent pour apporter le soutien logistique nécessaire aux sinistrés. A Ifrane, Midelt, Khénifra, Errachidia, Ouarzazate, Azilal, Al Hoceima, Guercif et El Hajeb, le temps est à la mobilisation partout dans le pays où il y aurait un risque de souffrance. A Ifrane, par exemple, le comité de veille et de suivi de cette province connue pour ses magnifiques paysages, s’est réuni vendredi 15 novembre 2019, pour présenter les mesures proactives destinées à faire face aux effets de la vague de froid et faciliter le désenclavement des habitants des localités montagneuses. Présidée par le gouverneur de la province d’Ifrane, Abdelhamid Al Mazid, cette réunion s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre des hautes instructions royales visant à accorder un intérêt particulier aux citoyens des zones de montagnes pendant les périodes de chutes de neige, de pluies et de froid.

Renforcement des télécommunications
Le directeur provincial de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau à Ifrane, Younes El Meskini, souligne que ces opérations ont démarré récemment, avec la maintenance des équipements de déneigement et le renforcement des moyens de télécommunication, ainsi que l’approvisionnement en outils de traitement et d’accélération de la fonte des neiges. «Les travaux de nettoyage des ouvrages d’art et des canaux d’assainissement des eaux usées et la préparation des centres d’accueil au niveau des communes de Habri et Timhdit ont été lancés», expliquet- il, citant également l’installation de panneaux de signalisation verticale pour faciliter l’orientation lors des chutes de neige.

Il rappelle que des réunions internes sont tenues régulièrement avec les directions régionales pour assurer la coordination la plus efficace possible de l’opération de déneigement. La province a aussi mobilisé un certain nombre de moyens logistiques et humains visant le désenclavement des zones touchées par les vagues de froid, faisant part de la mise en place d’une flotte composée notamment de 60 engins brise-glace, 13 bulldozers et 12 ambulances. Cette opération, qui cible plus de 120 douars relevant de 10 communes d’une population estimée à 150.000 habitants, porte, entre autres, sur le déneigement des routes nationales, régionales et communales.

De même qu’à Khénifra, ville encore traumatisée par le drame d’Anfegou, un ensemble des mesures ont été prises pour assurer la sécurité des routes principales en vue de garantir la connectivité de la province avec les autres régions du Royaume. Ainsi, un total de 47 douars, avec une population comptant 22.000 habitants, sont concernées directement par la gestion de la vague de froid. Quelque 40 pistes d’atterrissage d’hélicoptères ont été créées au profit de 5 collectivités territoriales.

Sur le plan médical, les services de la santé au niveau de la province ont mobilisé un total de 20 médecins pour cette période, alors que 42 ambulances viennent s’ajouter à 29 autres unités de transport de la province. Selon des données publiées récemment par le ministère de l’Intérieur, le nombre de provinces bénéficiant du plan d’intervention du gouvernement dans les zones enclavées pour la saison hivernale 2019-2020 a été porté à une trentaine de provinces, contre seulement 17 en 2009. Le gouvernement a fixé, chaque année depuis 2009, un plan d’intervention lors des périodes de neiges, de pluies et de vagues de froid ayant ciblé 1.426 douars et 213 collectivités territoriales correspondant à une population de 660.000 personnes.

Intervention rapide
Ce plan, adopté annuellement par le gouvernement, repose sur une série de mesures, dont la mise en place d’un centre de commandement pour l’intervention rapide au niveau du ministère de l’Intérieur et des provinces concernées et l’opérationnalisation des commissions provinciales pour intervenir à temps et au bon endroit.

Les mesures concernent également l’approvisionnement normal de ces régions en denrées de première nécessité, la distribution du fourrage pour le bétail, l’organisation d’une intervention immédiate à travers des secours par hélicoptères et la mobilisation d’engins de déneigement.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case