Quel congrès pour le PAM ?

Ahmed Touhami président de la commission préparatoire du 4è congrès du PAM compte bien mener sa mission à terme. Elu à ce poste le 28 juillet 2019, il a réuni les membres de sa commission pour le week end dernier pour préparer comme il se doit, selon lui, les prochaines étapes. Autrement dit, la groupe fidèle au secrétaire général du parti, Hakim Benchemmas semble vouloir couper la route à ses adversaires.

Ces derniers ne l’entendent pas de cette oreille. Mené entre autres par Abdelaltif Ouahbi et Fatima Zahra Mansouri, ces derniers rejettent en bloc les décisions prises par le secrétaire général, notamment tout ce qui touche aux préparatifs du prochain congrès. En effet, Samir Goudar, président de la commission préparatoire élue il y a plus de deux mois, considère la mise en place d’une deuxième commission comme relevant de l’absurde.

Pour lui, seule la réunion à laquelle avait appelé la présidente du conseil national, Mme Mansouri est valide. « C’était le 21 mai 2019 et j’ai été élu président de la commission  préparatoire ; le secrétaire général avait dénoncé cette élection, c’est son affaire. Il a porté l’affaire devant la justice ; il aurait dû attendre que celle-ci dise son mot et non pas procéder à l’installation d’une deuxième commission hors toute règle statutaire. »

La commission présidée par M. Goudar poursuit ses rencontres. La justice est saisie de ce litige. Le secrétaire général du PAM peut-il redresser la barre ? Difficile à dire.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case