CAM20-1000x90

Réconciliation au PAM : Vers un congrès dans l’unité


Pour la première fois depuis le 18 mai 2019 et l’élection de la commission préparatoire du 4è congrès du PAM, avec Samir Goudar à sa tête, le bureau politique du parti a tenu une réunion mercredi 25 décembre 2019 en présence de tous ses membres, le secrétaire général et ses fidèles et leurs opposants avec en tête Fatima Zahra Mansouri, présidente du conseil national.

C’est cette dernière qui a mené les contacts avec le secrétaire général pour parvenir à un accord préservant l’unité du parti et préparer dans un climat plus sain le quatrième congrès. Pour rappel, M. Benchemmas avait déposé plainte devant la justice pour l’annulation de l’élection de la commission préparatoire et son président. Après un premier jugement en sa faveur prononcé en octobre par le tribunal de première instance de Rabat, la cour d’appel a, elle, validé ladite commission, dans son verdict du 4 décembre 2019. Suite à cela, une réunion à laquelle avait pris part une centaine de cadres membres de cette insatnce a eu lieu le 21 décembre à Marrakech pour lancer les préparatifs techniques du congrès. Décision a été prise d’organiser le prochain congrès avant le 7 février 2020.

Un budget prévisionnel de ces assises, de l’ordre de 10 millions de dirhams, a été arrêté. Dans une déclaration à Maroc Hebdo, Samir Goudar souligne que la commission a également décidé de «consulter le secrétaire général du parti pour décider de la date exacte du congrès, à condition qu’il se tienne avant le 7 février». L’élection des congressistes doit commencer début janvier 2020, sachant que le nombre a été arrêté autour de 4.000, et les candidats au poste de secrétaire général sont appelés à déposer leurs candidatures dès à présent. Tout laisse croire que le congrès se tiendra dans la ville d’El Jadida.
Pour M. Goudar, l’objectif est de «préserver l’unité du parti et nous comptons travailler avec le secrétaire général, Hakim Benchemmass, pour organiser et réussir ensemble le prochain congrès du PAM dans le cadre du respect des instances partisanes. Le PAM est notre maison commune…»

C’est dans ce cadre que les contacts avaient repris entre Mme Mansouri et M. Benchemmas, ce qui a débouché sur la réunion du bureau politique du 25 décembre. Cette réunion a été sanctionnée par la reconnaissance de la part du secrétaire général de la légitimité de la commission préparatoire et de son président. Cette dernière est appelée selon un communiqué du bureau politique à tenir une réunion le 4 janvier 2020 pour arrêter la date définitive du congrès et arrêter les besoins organisationnels et logistiques. Le tout dans un esprit dépassant les divergences du passé.
N. J.

 


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case