Immo GCAM 1000x90

Salé: Le prince Moulay El Hassan préside l'inauguration la frise chronologique de la Fondation Abou Bakr El Kadiri

SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan a présidé, lundi au siège de la Fondation Abou Bakr El Kadiri pour la pensée et la culture à Salé, la cérémonie d’inauguration de la frise chronologique de la Fondation, qui vise à contribuer à la constitution de repères mémoriels chez les jeunes générations et au renforcement du sentiment d’appartenance à la nation marocaine.

Cette frise, intitulée “De l’occupation à l’indépendance”, présente en texte et en image les grandes dates de l’histoire du Maroc sur une période de 50 ans commençant en 1906 avec la Conférence d’Algésiras et s’achèvent en 1956 avec l’indépendance du Royaume.

Installée de façon permanente dans les locaux de la Fondation, la frise sera visible par tous les visiteurs et leur permettra de mieux connaître les principaux événements de l’histoire contemporaine de leur pays, marquée par la lutte constante de tout un peuple pour recouvrer sa liberté et par la symbiose entre le Trône alaouite et le Mouvement national.

A cette occasion, SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan s’est dirigé vers la salle de conférences de la Fondation où le président de cette institution, Khalid El Kadiri, a prononcé une allocution dans laquelle il a indiqué que la conservation de la mémoire collective et sa transmission aux jeunes générations est une tâche essentielle pour la préservation de l’identité collective et du tissu social, soulignant que la transmission de la mémoire de façon abstraite pourrait être confrontée à des difficultés, ce qui implique le recours à des faits historiques marquants, à des institutions, à des repères mémoriels et à des personnalités de renom et distinguées pour faciliter l’appropriation de cette mémoire.

M. El Kadiri a fait remarquer que la période coloniale doit faire l’objet d’une étude et réflexion puisqu’elle marque le combat de tout un peuple, du nord au sud du pays, dans les montagnes et les villes, et avec toutes les armes : fusil, pensée et stylo et dans le cadre d’une forte symbiose entre le trône et un peuple qui aspire à la liberté et au progrès.

Il a également rappelé le rôle central joué par l’éducation, l’enseignement et l’action culturelle dans le renforcement de l’esprit patriotique ainsi que les efforts déployés par la première génération des nationalistes, avec le soutien constant de feu SM Mohammed V, de feu SM Hassan II et de feue SAR la Princesse Lalla Aicha, ayant permis de mobiliser les forces vives de la nation pour recouvrer l’indépendance du Royaume.

SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan s’est ensuite dirigé vers le hall d’entrée de la Fondation où Son Altesse Royale a inauguré la frise chronologique de la Fondation Abou Bakr El Kadiri pour la pensée et la culture.

A cette occasion, des explications ont été fournies à SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan sur les différentes étapes historiques que relate cette frise par le président de la Fondation.

Son Altesse Royale a, par la suite, visité la bibliothèque de la Fondation où un coffret contenant les mémoires de feu Abou Bakr El Kadiri a été remis à SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan.

La Fondation Abou Bakr El Kadiri pour la pensée et la culture, reconnue d’utilité publique, a pour objectifs de faire connaître l’action d’Abou Bakr El Kadiri au sein du Mouvement national et dans les domaines politique, social et éducatif, de participer à la réflexion et au débat public dans ces domaines, et au-delà, de transmettre les principes qui ont guidé sa vie aux jeunes générations.

La Fondation a organisé depuis sa création de nombreuses conférences et manifestations culturelles. Elle met également la bibliothèque personnelle de feu Abou Bakr El Kadiri à la disposition des chercheurs.

A son arrivée au siège de la Fondation, SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan a passé en revue une section de la Garde royale qui rendait les honneurs, avant d’être salué par le wali de la région Rabat-Salé-Kénitra, Mohammed Yacoubi, le président de la Région, Abdessamad Sekkal, le gouverneur de la préfecture de Salé, Omar Touimi, le président du conseil municipal de Salé, Jamaâ Moâtassim, le président du conseil préfectoral de Salé, Hammani Amhzoune, le président de la Fondation Abou Bakr El Kadiri pour la pensée et la culture, Khalid El Kadiri, ainsi que par les représentants de l’autorité locale et les membres de la Fondation.


Laisser un commentaire