SM le Roi, accomplit la prière du vendredi à la mosquée Abou Bakr Seddik à Casablanca

© Photo : DR
© Photo : DR

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, que Dieu L’assiste, a accompli la prière du vendredi à la mosquée Abou Bakr Seddik à Casablanca.

Dans son prêche, l’Imam a souligné que la sainte religion musulmane énumère un ensemble de préceptes et de règles de morale que tout musulman doit observer pour que son adoration du Tout Puissant soit parfaite. La vertu du pardon constitue l’une de ces règles nobles puisqu’il purifie l’âme et lui procure quiétude et contentement, comme indiqué dans le verset de la sourate “Al Imrane” : “Hâtez-vous de mériter l’absolution de votre Seigneur et un Paradis aussi vaste que les Cieux et la Terre, destiné à ceux qui craignent Dieu, à ceux qui font l’aumône, qu’ils soient à l’aise ou dans la gêne, qui savent réprimer leur colère et pardonner à leurs semblables, car Dieu aime les bienfaiteurs”.
Dieu réserve une ample rétribution à quiconque pardonnerait à ses semblables leurs actes et leurs injustices à son endroit, a dit l’Imam, ajoutant que cette qualité est plutôt celle que l’on reconnait aux saints et aux pieux parmi les créatures de Dieu auxquelles le Tout Puissant promet une belle récompense : “Mais quiconque pardonne et réforme, son salaire incombe à Allah” (Coran).


L’Imam a noté que le prophète Sidna Mohammed, sur Lui prière et salut, donnait le bel exemple de cette vertu du pardon en faisant preuve d’endurance face aux actes des hypocrites et des ignorants et en s’abstenant de riposter à ceux qui l’insultaient ou commettaient des actes malveillants à son égard.
SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, suit l’exemple de Son ancêtre, le prophète Sidna Mohammed en matière de pardon et de grâce, a ajouté l’Imam, rappelant que le Souverain saisit toutes les occasions religieuses et nationales pour accorder Sa grâce et Sa bienveillance à ceux qui ont dévié de la voie juste en commettant des actes répréhensibles. SM le Roi fait sien aussi l’appel lancé par Son auguste père, feu SM Hassan II: “la patrie et clémente et miséricordieuse” qui constitue l’une des manifestations sublimes des vertus du pardon et d’amnistie.

L’Imam a par ailleurs abordé les bienfaits de Lailat Al Kadr (La nuit du destin) que les Marocains célébreront lundi, une nuit meilleure que mille mois que les musulmans doivent mettre à profit pour invoquer et implorer Dieu et solliciter son pardon : “la nuit d’Al Qadr est meilleure que mille mois. Durant cette nuit descendent les anges ainsi que l’esprit par permission de leur seigneur de tout ordre. Elle est paix et salut jusqu’à l’apparition de l’aube” (coran).

L’imam a indiqué que SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, perpétue la tradition de Son glorieux aïeul, le prophète Sidna Mohammed et ses compagnons, en accomplissant les bonnes oeuvres qui recueillent la bénédiction de Dieu et en veillant à commémorer cette nuit dans un climat de piété et de recueillement.
A la fin de son prêche, l’Imam a imploré le Tout Puissant d’accorder soutien et assistance à SM le Roi, Amir Al Mouminine, protecteur du culte et de la religion, de de préserver le Souverain en tant que source de bienfaits pour la Oumma et de Le combler en les personnes de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, de SAR le Prince Moulay Rachid et de l’ensemble des membres de l’illustre famille royale.
L’Imam a également élevé les prières au Très-Haut d’entourer de sa sainte miséricorde feu SM Hassan II et feu SM Mohammed V et de les accueillir dans Son paradis parmi les Prophètes, les saints et les vertueux.

 


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case