Une stratégie nationale dédiée spécifiquement à la santé des migrants



Le Ministère de la santé s'est engagé, en collaboration avec ses partenaires, dans un processus participatif visant l'élaboration d'une stratégie nationale dédiée spécifiquement à la santé des migrants pour les cinq prochaines années, a indiqué le ministre de la santé, Houcine El Ouardi.

El Ouardi a souligné que le ministère veille à garantir la continuité et l'efficience de l'ensemble des actions menées au profit des migrants, et à ce a travers l'instauration d'une instance au niveau du ministère de la santé assurant le pilotage et la coordination des interventions des différents acteurs (étatiques, société civile et agences internationales) et l'intégration de la santé des migrants dans le plan de communication des programmes prioritaires de la santé . Le ministre a ajouté que la promotion de la santé des migrants doit miser sur une assise politique très large qui couvre l’ensemble des politique sectorielles et qui veille à ce que les aspects touchant à la santé soient pris en compte dans les projets et les décisions relevant d’autres secteurs .

Cette approche gouvernementale profiterait non seulement à la santé, mais servirait également les objectifs socio-économiques des migrants, a-t-il dit.

Pour sa part, le ministre chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, Anis Birou, a souligné que l’intérêt porté par le Maroc aux questions des migrants, témoigne de sa ferme volonté d'élaborer une véritable stratégie dans ce domaine, qui tient en compte des aspects liés à l'immigration et l'asile, tant au niveau économique, géopolitique qu'humain. La stratégie nationale de l'immigration et de l’asile tend à renforcer les initiatives et les mesures prises en matière de prévention et de soins et reflète aussi l'engagement du Royaume et l'intérêt accordé aux migrants pour leur permettre de bénéficier du système sanitaire national. Le ministre a rappelé que la politique migratoire nationale initiée en septembre en 2013, et dont la deuxième phase a été lancée dernièrement, s'est fixée comme priorité la protection des droits de l'immigrant et la garantie de sa dignité, sans tenir compte de son statut juridique, de sa nationalité ou de son origine .

Cette rencontre a pour objectif de sensibiliser et de mobiliser les différents départements ministériels concernés pour discuter les interventions nécessaires pour améliorer l'accès aux soins pour les immigrants vivant au Maroc et débattre aussi des défis à relever pour offrir les conditions socio-économiques appropriées nécessaires à l'amélioration de leur condition de vie.

Laisser un commentaire