Tenue de la 2ème université d'hiver des jeunes marocains du monde



La deuxième édition de l’université d’hiver des jeunes marocains du monde, organisée par le ministère délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger, s’est tenue du vendredi à dimanche à Ifrane, avec la participation d’une centaine de jeunes. A l’instar de la première édition, cette deuxième université d’hiver est placée sous le thème du ‘’vivre-ensemble’’. L’objectif étant de consacrer les principes de citoyenneté et promouvoir, auprès des jeunes, les valeurs civilisationnelles marocaines basées sur la paix, la tolérance et le respect de l’autre.

Le ministre délégué chargé des Marocains résidant à l'étranger, Abdelkrim Benatiq, a souligné, à l’ouverture de cette session, que la notion du vivre-ensemble est présente en force parmi les Marocains du monde qui ‘’ont toujours été un exemple d’interaction, de communication et de rapprochement avec l’autre dans les sociétés d’accueil''.

‘’Les jeunes qui participent à cette université ont une formation universitaire qui leur permet d’être au fait de la conjoncture actuelle et d’avoir les outils nécessaires pour discuter avec les spécialistes de la notion du vivre-ensemble’’, a-t-il ajouté.

Le ministre a mis l’accent sur la stratégie de son département, laquelle est basée sur trois fondements. Il s’agit, a-t-il expliqué, de l’immunisation culturelle à travers ‘’les maisons du Maroc’’ dans les pays d’accueil, relevant qu’outre celle de Montréal (Canada), une deuxième sera ouverte à Amsterdam (Pays-Bas), qui sera suivie d’une troisième similaire à Paris vers fin 2019.

L’immunisation identitaire et nationale est le deuxième fondement, lequel se traduit notamment à travers l’organisation des universités de jeunes qui ont bénéficié à 2.850 jeunes durant ces dix ans d’existence, a-t-il poursuivi, notant que le troisième pilier concerne l’immunisation religieuse. Lors de cette édition, a-t-il relevé, un débat sera ouvert avec les spécialistes pour consacrer chez ces jeunes le référentiel religieux marocain du juste-milieu et l’attachement fort à la commanderie des croyants.

Les jeunes marocains du monde présents durant ces universités sont ‘’le capital de l’avenir’’, a-t-il assuré, ajoutant que grâce à des partenariats avec des universités marocaines et des conseils de régions, le nombre des jeunes qui bénéficieront de ces initiatives passera de 560 par an actuellement à 1.200 participants l’année prochaine.

Ces jeunes marocains du monde, âgés de 18 à 25 ans, ont pris part à des conférences et tables-rondes encadrées par des universitaires et académiciens axées sur les aspects historiques, culturels, éducatifs et sociaux du ‘’vivre-ensemble’’. Une conférence sur la question de l’intégrité territoriale du Royaume a été également au programme de cette édition, initiée en partenariat avec l’Université Al Akhawayn, outre des visites touristiques et culturelles dans la région Fès-Meknès.

Laisser un commentaire