Troisième édition du Symphos, du 18 au 20 mai 2015 à Marrakech

Soufiane El Kassi, président de la troisième édition du Symphos et directeur exécutif industriel du groupe OCP. Soufiane El Kassi, président de la troisième édition du Symphos et directeur exécutif industriel du groupe OCP.

Recherche. En organisant la troisième édition du Symposium international de l’innovation et la technologie dans l’industrie des phosphates (Symphos), le groupe OCP, dirigé par Mostafa Terrab, aspire à faire émerger de nouvelles idées pour mettre en place une agriculture durable.

L’engagement du  groupe OCP pour une  agriculture durable  dans le monde ne  s’est jamais démenti.  Au contraire, il se renforce au rythme  de partenariats et de lancements  de nouveaux produits dans le  domaine de la fertilisation des sols.  Mais également de rencontres  et de forums internationaux  destinés à fortifier l’innovation et la  technologie dans ce domaine. OCP  a réussi à réunir le gotha mondial  des producteurs de fertilisants pour  une troisième édition du Symposium  international de l’innovation et la  technologie dans l’industrie des  phosphates (Symphos), qui s’est  déroulée du 18 au 20 mai 2015,  à Marrakech. Le thème choisi  cette année, “L’innovation au  service d’une agriculture durable”,  témoigne du rôle clé joué par  l’innovation dans la recherche de  nouvelles solutions industrielles  aptes à offrir à la population  mondiale une agriculture durable.  Face à la croissance démesurée de  cette population, le développement  agricole occupe, en effet, une place  prépondérante dans les stratégies  de tous les pays afin de pouvoir  répondre aux besoins alimentaires  des générations futures. Il est  donc nécessaire de développer un processus d’amélioration durable  des rendements des récoltes dans le  respect de l’environnement. Et c’est  justement le véritable enjeu des  industries des phosphates, appelées  à innover et à créer de nouveaux  produits adaptés pour atteindre  ces objectifs vitaux pour l’avenir de  l’humanité.


Augmentation de la productivité
«Avec une population mondiale qui  compterait 2,5 milliards d’habitants  de plus dans les 40 prochaines  années, la question de l’agriculture  durable prend toute son ampleur et  pose un défi majeur à l’industrie des  phosphates et fertilisants», souligne,  en ouverture du symposium, Robert  Tucker, président de “Innovation  Ressource” et auteur du best-seller Le  management du Futur.
Une équation qui devra intégrer  nécessairement le concept d’une  agriculture durable conciliant  productivité, préservation des  ressources naturelles et protection  de l’environnement. «L’innovation  et la créativité sont désormais les  maîtres mots de toute stratégie  de développement», a assuré  l’expert américain. Pour ce qui  est de l’industrie des phosphates,  Robert Tucker explique qu’à l’heure  actuelle, et dans le futur de manière  plus exponentielle, la demande  alimentaire de la population mondiale  est un besoin vital auquel il faut  répondre de manière durable via  l’innovation et la créativité.
Pour sa part, Soufiane El Kassi, président de la troisième édition  du Symphos et directeur exécutif  industriel du groupe OCP, a indiqué  qu’il s’agit de l’événement de l’année  dans le domaine des phosphates.  Dans ce sens, le groupe OCP fait  de l’innovation un pilier majeur de  sa stratégie. Il se penche ainsi sur  l’innovation industrielle d’une part,  et l’innovation produit d’autre part  (engrais adaptés et spécifiques aux  sols, cultures, conditions climatiques,  etc.) pour la préservation et  l’augmentation de la productivité  agricole, notamment en Afrique.
Dans ce domaine, Soufiane El Kassi  rappelle un programme lancé par  OCP, il y a un an, au niveau de la ligne  intégrée Khouribga-Jorf Lasfar, et  qui a pour ambition d’augmenter la  capacité de production du groupe. Il  s’agit du “Slurry Pipeline”, qui s’étend  sur une longueur globale de 235 km  et qui permettra de réaliser de réelles  économies d’échelle notamment en termes d’énergie, d’impact  environnemental et de coût.  Les participants à ce conclave,  au nombre de 1.200, ont ainsi eu  l’occasion de découvrir le modèle  marocain d’extraction du phosphate  et les méthodes minières alternatives  auxquelles le groupe OCP envisage  de recourir.


Faire émerger les idées de demain
Un autre intervenant, en l’occurrence  Abdellah Mahsoun, directeur des  projets chez le groupe OCP, a expliqué  l’importance de l’introduction des  nouvelles technologies dans le  domaine minier. «Le groupe OCP  essaye en permanence de trouver  des méthodes d’exploitation plus  efficaces, plus modernes et qui  soient capables de récupérer plus de  phosphates tout en s’adaptant au  coût de recouvrement, dans le respect  total des standards internationaux  les plus exigeants en termes de  développement durable», a souligné  M. Mahsoun.
Le symposium international de  l’innovation et la technologie dans  l’industrie des phosphates, organisé  tous les deux ans par le groupe OCP,  offre ainsi une véritable plateforme  de networking avec l’opportunité  de rencontrer l’ensemble des  professionnels des phosphates,  avec la présence des personnalités  influentes des industries minière et de  transformation. Tous les acteurs de la  chaîne de valeur étaient représentés:  producteurs, consommateurs,  traders, analystes de marché,  ingénieurs et experts techniques.
En fédérant la communauté mondiale  des phosphates, Symphos vise un  objectif capital: contribuer à faire  émerger les idées de demain, à  même de relever les grands défis  de la préservation des sols et des  ressources pour une agriculture  durable.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case