Uber s'installe à Casablanca

uber-casablanca


Malgré la violente polémique dont elle a fait l’objet en France,  provoquée par les chauffeurs de taxis, la société américaine  Uber s’installe au Maroc. Elle choisit Casablanca pour sa  première implantation. Selon la directrice générale de Uber Maroc,  Meryem Belqziz, «la société sera dans un premier temps en phase de  calibrage, avec un service restreint jusqu’à notre lancement officiel  dans quelques mois. Lors de cette phase initiale, nous analyserons  nos opérations sur le terrain et procéderons aux ajustements  nécessaires afin de mieux servir les Casablancais». Uber appuie son  service sur la mise en relation entre les chauffeurs et les clients.  L’application Uber, déjà opérationnelle, permettra aux Casablancais  de s’inscrire en ligne en attendant de pouvoir demander un chauffeur  privé via l’application et payer la note par carte bancaire.


Si le service Uber rencontre un succès, Casablanca sera alors, après  Dubaï, Amman, Le Caire, Paris, la 328ème ville dans le monde à  bénéficier du service Uber. Celle-ci est cependant confrontée à la loi  marocaine sur le transport, qui interdit le convoyage. Mais Meryem  Belqziz déclare vouloir se conformer à cette loi en affirmant que  Uber est une société technologique avec une plateforme de mise  en relation de sociétés de transport touristique et de passagers.  «L’activité des sociétés de transport touristique est régie par un  agrément et est parfaitement conforme à la loi», explique-t-elle.


Quant à son positionnement par rapport aux taxis, Uber offre  un service très différent. Parmi ses points forts: des chauffeurs  strictement sélectionnés, la photo du chauffeur et le matricule du  véhicule visibles à la commande, une fonction sur l’application  permettant de communiquer son trajet et son temps d’arrivée à  ses proches et enfin, une absence de cash puisque le paiement se  fait par carte bancaire.  Meryem Belqziz annonce qu’après Casablanca, Uber projette de  s’étendre à Rabat, Marrakech et Tanger.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case