Université d'été à Tétouan au profit des Jeunes Marocains Résidant à l'Etranger

A l’instar des quatorze éditions précédentes, université d’été, d’hiver et de printemps, le ministère chargé des MRE et des Affaires de la Migration, organise à Tétouan, la 11ème édition de l’université d’été, du 14 au 23 juillet 2019. Cette édition s’inscrit dans le cadre d’un partenariat tripartite conclu avec le Conseil de la Région de Tanger-Tétouan-Al-Hoceima et l’Université Abdelmalek Essaadi. Elle vise à préserver l’identité nationale des nouvelles générations des marocains du monde et renforcer leurs liens avec leur pays d’origine.

Pour le ministère, la communauté marocaine établie à l’étranger a sensiblement évolué durant les trois dernières décennies. Une évolution marquée par les changements intergénérationnels et les mutations qu’ont connues les sociétés des pays d’accueil. Cette évolution a -naturellement- fait émerger de nouvelles attentes auprès des jeunes générations issues de l’immigration marocaine. Des attentes qui peuvent changer d’un pays à un autre, d’une tranche d’âge à une autre, mais qui convergent toutes vers un même sujet : l’identité et l’attachement culturel. Le renforcement des liens des marocains du monde (MDM) avec leur pays d’origine, le Maroc, est certes un droit consacré par la constitution de 2011 pour cette catégorie des citoyens marocains, mais pas seulement. Mieux connaître ses origines est un gage pour mieux réussir dans sa vie.

Partant de ce constat, le Maroc a accordé un intérêt particulier à ses citoyens résidant à l’étranger. La composante MRE est ainsi prise en compte dans la conception et la mise en œuvre des différentes politiques publiques du Royaume. Cette approche s’appuie sur plusieurs fondamentaux au sommet desquels Les Hautes Directives Royales. Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste, a souligné à maintes reprises la nécessité d’accompagner les MRE, de mieux répondre à leurs attentes et d’adapter, en conséquence, tous les services à leurs besoins. La constitution de 2011 a également consolidé cette approche par le biais des dispositions prévues par les articles 16, 17, 18 et 163 mettant en exergue la protection de leurs droits et intérêts, la préservation de leur identité nationale et leur contribution dans le développement du Maroc.

Conscient de l’enjeu que représente la dimension culturelle dans le renforcement des liens des MRE avec leur pays d’origine, le Ministère a consacré un espace important au volet culturel dans sa stratégie envers les jeunes MRE. Aussi, il  a mis en place une nouvelle offre culturelle qui tend à répondre à leurs  besoins et attentes ; Offre qui se décline en plusieurs programmes mis en œuvre, tout au long de l’année, aussi bien au Maroc que dans les pays d’accueil.

Le programme des universités culturelles a été lancé par le ministère en 2009. Jusqu’en 2016, la seule période couverte de l’année était celle de l’été. Ce n’est que récemment que le ministère a reconsidéré ce programme en organisant d’autres universités culturelles tout au long de l’année. A ce jour, ce ne sont pas moins de 2800 jeunes MRE qui ont pris part à ce programme réalisé avec le concours d’universités marocaines ainsi que des conseils régionaux. Il a permis à ses jeunes bénéficiaires de découvrir de près les atouts de leur pays d’origine, le Maroc, la richesse de son histoire, de sa culture et de son système de valeurs basé sur le dialogue et la tolérance.


1 commentaire

  • Kebdani abdeljalil

    21 Juillet 2019

    On entend parler ?? Mais comment sont choisis les 'n'invites' Et quel programme ?? À l'ère INTERNET C'top secret dommage

Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case